pixel FB
Partageons nos bonnes adresses
Trouvez les meilleures adresses !

Une belle tomate !!! : discussion

Oss
Oss le 07/06/2017 à 17h41
Mababe vient de visiter l’Andalousie et Maliko va à Malaga. Alors, curieux de nature et surtout féru de géographie et des traditions, j’ai parcouru l’Espagne…via internet et Google Earth. Mais que vient donc faire une tomate dans les traditions espagnoles ? me direz-vous.

Je vais vous l’expliquer car cela fait plusieurs jours que je lis et me document justement sur ce fruit rouge gorgé de soleil aux belles saisons. Donc, en parcourant ma géographie, je me suis arrêté sur la ville d’Alméria. A l’ouest de cette ville, face à la mer, figure le verger surnaturel de l’Espagne : 35 000 hectares de terres recouvertes de plastique !!! 35 000 hectares, vous rendez-vous compte ? Vous avez sûrement vu des émissions sur ce sujet... Cette région possède d’immenses nappes phréatiques et un soleil pour tous les mois de l’année. Là, sont cultivées toute l’année durant, tous les légumes qui ornent nos supermarchés et étals des marchands de légumes, sans oublier les fraises, les melons Charentais ( ?) et notre tomate ; cultures à grands renfort d’engrais et de pesticides. A tel point que cela devient un luxe de choisir et d’acheter un VRAI légume…

Mais voilà, désormais, l’eau est puisée à 1 500 m de profondeur et les spécialistes prévoient un assèchement total de ces nappes dans les 10/15 prochaines années. Déjà, certaines couches géologiques sont désormais envahies par de l’eau de mer. N’oublions la main d’œuvre étrangère mal logée, mal payée et à qui on interdit d’aller en ville, eu égard aux désordres causés par cette population…

Alors, pourquoi parler de la tomate ? Tout simplement parce qu’elle fait l’objet d’un trafic immense dont la main mise de la mafia contrôle ce marché juteux… Partout dans le monde, la tomate est cultivée. Ce fruit qui fait les délices de nos plats de salade composée et autres recettes à la Provençale, a réduit en esclavage des populations, on assèche des pays entiers, on engraisse les mafias, on asphyxie les agricultures des voisins plus scrupuleux, on empoisonne les populations aux pesticides…

Le phénomène est mondial : de la Chine à l’Australie, des Amériques à l’Europe. Savez-vous que l’Italie ne cultive (ou si peu) aucun plant de tomate ? Savez-vous que les tomates pelées (conserve), les sauces tomates (conserve et pots en verre), les concentrés de tomate, les sauces tomates servant à la préparations de pizzas (quelles qu’elles soient), au ketchup, aux raviolis, etc…, bref tout ce qui tourne autour de la tomate, ces tomates sont transformées en Italie et proviennent toutes de Chine où elles sont cultivées dans des conditions plus que désastreuses, dans des terres plus que polluées puis lavées dans des eaux saumâtres et douteuses puis acheminées en Italie par containeurs entiers sales et peu ragoûtants ! Tout est transformé en Italie, dis-je, par des usines qui ont refusées l’entrée de leurs établissements à des scientifiques et journalistes enquêteurs. 10 à 15 kilos de tomates arrivant de Chine ne coûtent qu’un ou deux centimes d’euro. Faites les comptes… La mafia italienne d’un côté, l’esclavagiste andalou d’un autre, l’œil complaisant de Bruxelles, alors que faire ?

Les Suisses ont trouvé la parade. Du 21 octobre au 30 avril, ils laissent entrer ces cultures dans leur pays avec une très faible taxe douanière : 5 centimes par kilo de tomates. Par contre, à la belle saison, la taxe douanière est de 2,64 francs par kilo, ceci afin de ne pas étouffer les producteurs locaux par une concurrence déloyale. CQFD ! Et c’est ce que demande nos producteurs locaux !

Cette tomate, cet or rouge, a été détournée, bafouée pour des profits avides et peu scrupuleux, contre notre santé. Et nous sommes, nous, les consommateurs, les responsables ! Oui, ce sont nous les responsables car combien d’entre nous achètent des tomates (ou des fraises, des courgettes, des aubergines, des poivrons etc…), en plein hiver alors qu’il est prouvé que les fruits et les légumes produits et vendus hors saison ne sont pas bons pour notre santé ? Il existe sur internet des tableaux de saison pour les cultures et leurs consommations. Consultons les ! Il faut s’y tenir coûte que coûte car d’une part, il en va de notre santé et d’autre part pourquoi enrichir ces pays producteurs et sauvages ?

Alors, encore une fois, veillons à n’acheter que des légumes et des fruits de saison, du bio si possible ou bien à la culture raisonnée et de proximité et sachons cuisiner intelligemment. Il est vrai qu’un pizza achetée au coin de la rue, est une facilité d’un soir oui d’un midi mais cela doit rester du domaine de l’occasionnel, vraiment, car, je vous l’assure, si l’on devait faire l’inventaire de ce qu’il y a dedans de bon et de sain, on y réfléchirait à deux fois !
  • Elite
  • Smile (6)

Dany80
Dany80 07/06/2017 à 21h27

Merci pour avoir fait une recherche....beaucoup de choses que je ne connaissais pas... ouah ! ça fait peur....!

  • Ambassadeur
  • Smile (4)

Julie93
Julie93 08/06/2017 à 10h22

Merci Oss tu as répondu à une question que je me posais, à savoir d'où provenaient les tomates et autres jus que nous achetons en boîtes...
Je les croyais venant d'Espagne mais elles sont encore plus exotiques !
Bon je vais essayer d'augmenter ma production pour acheter le moins possible les concentrés et boîtes, pourtant bien pratiques...

  • Ambassadeur
  • Smile (5)

Valriepistre
Valriepistre 08/06/2017 à 17h16

Achetons de saisons a nos petit producteur bio locaux

  • Recrue
  • Smile (6)

Julie93
Julie93 08/06/2017 à 17h19

Bonjour Valriepistre et bienvenue sur justacoté,

Tu adores justacoté ? nous aussi on est fait pour s'entendre !

  • Ambassadeur
  • Smile (6)

Lutin64
Lutin64 08/06/2017 à 18h24

Merci Oss de nous faire part de tes recherches et découvertes . Cela fait longtemps que je n'achète plus de fruits et légumes affichés avec " provenance Espagne " , mais je ne savais pas tout ce que tu dis sur la production de tomate chinoise transformée en Italie ! Je serai dorénavant encore plus vigilante !

  • Ambassadeur
  • Smile (4)

Alliteration
Alliteration 14/06/2017 à 01h14

Bonjour à tous,

Tout est dit, expliqué et démontré par le journaliste Jean-Baptiste MALET dans son excellent livre qui vient de paraitre "L'empire de l'or rouge".

Il a tout étudié, fait le tour du monde pour voir, comprendre et nous retransmettre ses découvertes pour nous permettre de savoir à quelle sauce (sans tomate) nous sommes mangés.

Mais à la lecture de cet excellent livre, il ne faut pas croire qu'acheter des légumes bio ou manger les tomates du jardin (pas si facile que ça à faire pousser des belles tomates) ou acheter en direct chez des producteurs clairement identifiés nous permettra d'échapper à cette terrible machination qu'est la mondialisation.

Cette mondialisation que beaucoup de Français ont voulu, et bien ils l'ont maintenant !
L'argent facile en fabriquant de la m..... et en nous la faisant manger, c'était bien ce que les Français voulaient, non ? Je ne me trompe pas ?

Car si vous achetez vos tomates en agriculture bio, ou chez les petits producteurs ou celles du jardin, comment pensez-vous échapper à tous les composants de tomates ou de subtiles traces qui ont été fourrées partout ?

Avec quelles tomates sont fabriquées les pizzas que vous commandez un soir où l'envie de cuisiner est partie voir ailleurs ? Avec les tomates de la mafia pardi !
Une pizza de supermarché sous vide ? Pareil !
Une pizza surgelée ? Pareil !

Une boite de conserve ou un plat cuisiné avec quelques petits bouts de tomates qui se battent en duel ? Pareil !

Un petit potage en briquette sous vide ? Pareil !

L'excellente cochonnerie que les parents donnent à leurs enfants et dont j'ai honte d'écrire le nom : ketchup, vous croyez que ça sort du lot ? Et bien, non, c'est pareil !

Le monde délicieux de la mondialisation est en marche (sans jeu de mot ... ou presque...) depuis de nombreuses années, les mafias en tous genres se sont bien organisées, elles jonglent sur votre pognon, sur votre santé et vous laissent bouffer leurs m......

En cette période de vacances où souvent on a plus de temps pour lire, lisez ce livre, vous comprendrez cette machination.

Et je pense que dans peu de temps va sortir un livre sur les dérives de la mondialisation (tiens, encore elle !) et sur le fait que dans quelques semaines le prix du beurre va augmenter de 100 %.(Pour las mal-comprenants un beurre coûtant 2 € va en valoir 4)
Pourquoi allez-vous vous dire ? On manque de vache ? De lait ?
Non, les producteurs alertent depuis des années sur ce qui va se passer pour cette denrée si utile et si bonne mais personne n'a pipé.

Des producteurs ont écrit aux candidats de l'élection présidentielle pour les re-alerter mais qu'en ont-ils à faire ?
Avec un petit boulot politicard de maire, député, conseiller général etc etc... on mange à l'oeil. Alors le prix du beurre vous savez où ça leur passe ? Au niveau de la station spatiale dont Thomas Pesquet vient de revenir.

Et ce nouveau président, tellement plébiscité par nous les bons Français qui avons répondu aux sirènes du marketing qui a fabriqué ce président bon à plaire au plus grand nombre, qu'a-t-il répondu à la Fédération Nationale des Détaillants en Produits Laitiers désireuse de le rencontrer afin qu'il intervienne pour qu'une solution puisse être trouvée à la dérive du prix du beurre et par voie de conséquence à tous les produits en utilisant ? "C'est une problématique qui relève du secteur privé, l'état ne peut pas s'occuper de tout"

Et voilà ! Lui, le banquier n'aura pas de problème pour s'acheter du beurre, du fromage, des croissants, des pains au chocolat (à 0,15 € comme dirait Copé) et je ne sais quoi dans lequel on met du beurre.

Et puis de toutes façons on mange, on roule, on voyage, on s'habille gratis à l'Elysée ! Cela permet de placer les 14 910 € net de côté !

Bon, Hollande n'a pas été cool, il a rendu cette indemnité imposable a contrario de Sarkozy qui l'avait exonérée.

Et après, les gens vont pleurer sur le suicide des agriculteurs, sur leurs conditions de travail, pleurer sur le nombre grandissant de personnes n'ayant plus les moyens de se nourrir sainement ?

La mondialisation.... On nous a tendu la main pour savoir si nous étions pour ou contre, en 1992 surtout pour les plus anciens dont je fais partie.

Mais quel fut le choix des Français ? Pour !!!!

Alors, voilà....

A nous les belles tomates !!!

  • Recrue
  • Smile (1)

Signaler un abus

Répondre

Envie de partager votre opinion ? Les Justacotins sont impatients de vous lire !


Répondre