pixel FB
Partageons nos bonnes adresses
Trouvez les meilleures adresses !

Faire l'aumône, la manche..... : discussion

Dany80
Dany80 le 31/07/2017 à 21h42
Qui n'a jamais été confronté à ce genre de sollicitation....au feu rouge....en ville...assis devant un magasin...devant un édifice public....bref c'est super pesant de ne pas pouvoir se ballader sans être sollicités.....
mais ce qui m'a exaspérée cette aprés-midi....je suis allée dans un grand magasin de chaussures à Longueau (80) et alors que j'essayais des chaussures, un Monsieur s'est avancé vers moi...avec une timbale (je pensais qu'il se balladait avec un café)....mais non ! il m'a dit vous avez une pièce... ? il s'est avancé aussi vers d'autres clients....

et je me dis où va t-on ? J'ai tellement été choquée que je n'ai pas acheté, et que je n'ai rien dit....

avez-vous rencontré ce genre de situation ?
  • Ambassadeur
  • Smile (1)

Lutin64
Lutin64 01/08/2017 à 19h50

Bonjour Dany80 !
Ton sujet m'interpelle , car je suis confrontée à cela lors de chaque sortie en ville , et à force c'est vraiment agaçant d'être sollicité autant .
Apparemment il semble que " la misère est moins pénible au soleil " . C'est en tout cas ce que doivent penser de nombreuses personnes en situation précaire , aussi ma belle ville de Biarritz attire pas mal de monde , à l'année , mais le nombre accroit encore en été .
Dès lors , impossible d'ignorer tous ces mendiants , assis devant certains commerces ou devant la poste . Hier je pouvais à peine y entrer , car plusieurs jeunes accompagnés de leurs gros chiens ( qui leur servent de compagnie , mais évitent aussi de se faire embarquer par la police ) faisaient la manche , parfois en lançant juste un " bonjour " poli , mais aussi en demandant une pièce . Parfois c'est avec insistance ...
La mairie ou des associations essaient d'apporter une petite aide , ainsi il y a un hôtel social - s'avérant vite trop petit pour faire face aux demandes -permettant d'être logé pendant quelques jours , il y a un endroit où on peut prendre une douche , laver son linge . Je ne sais pas si ces adresses sont jalousement gardées par les " clochards " biarrots ou partagées avec les nouveaux arrivants ...
Parfois je suis un peu déstabilisée , ne sachant pas trop comment réagir , je l'avoue . Je donne plus facilement une petite pièce quand c'est une femme d'un certain âge , ou un homme duquel je peux m'imaginer qu'il se retrouve dans la rue et sans moyens suite à un divorce , une perte d'emploi ...
Mais à tous ces jeunes qui préfèrent passer la vie avec leur chien , une bouteille à la main en discutant avec des copains je ne donne rien ! Ayant côtoyé par mon travail certains de plus près je sais qu'ils sont nombreux à être vraiment fainéants.

  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Dany80
Dany80 01/08/2017 à 21h04

oui lutin64...on pourrait écrire un livre de tout ce que l'on voit....une personne qui offre un sandwich à un gars qui fait la manche....et qui le balance dans le caniveau, car il veut de l'argent.....
certains ont des téléphones derniers cris....
dans mon quartier, prés d'une boulangerie, une femme d'un certain âge assise sur une couverture, qui fait la manche, elle se fait amener en voiture le matin, et quelqu'un vient la rechercher le soir (en Mercedes).... par contre bien briffée "bonjour madame, bonne journée madame...) ne sait problablement dire que ça !....

  • Ambassadeur
  • Smile (1)

Maliko
Maliko 03/08/2017 à 06h59

Il n'y a rien de plus qui m'exaspere ,c'est de voir ces fainéants faire la manche et oui avec leurs chiens , naive que je suis d'ailleurs , j'ai cru qu'ils avaient des animaux pour combler leurs solitudes, mais que nenni, c'est pour ne pas être embarqué paraît-il ! Enfin bref, je n'ai pas honte de dire que je ne donne rien à ces jeunes là, je serai plus tenté de donner à des personnes plus âgées et se serait de la nourriture . La mairie de Mâcon a grillagė un porche où ils squattaient et du coup , ils se mettent devant les boutiques aux grand malheur des commerçants qui s'en plaignent mais comme d'habitude tant qu'il n'y a pas de problème, la police ne fait rien ! Toujours est-il qu'ils hurlent quand ils sont saouls et laissent leurs saletés derrière eux !

  • Ambassadeur
  • Smile (4)

Oss
Oss 03/08/2017 à 11h25

Un petit coucou depuis mes vacances et je viens de lire ce sujet fort intéressant et pour lequel il y aurait, et il y a, tant à dire. Merci Dany80.

Je que je fais personnellement lorsque je suis sollicité pour une pièce, je dis tout simplement :

"Je n'ai pas d'argent à vous donner mais je vous propose du jardinage comme travail et je vous paierai à l'issue."

Soit on me dit merci, soit on me sourit, quelquefois on m'insulte.

Je n'ai jamais eu de candidats. ..

Bonne journée

  • Elite
  • Smile (6)

Secretdenfan
Secretdenfan 04/08/2017 à 12h16

C'est un sujet en effet délicat.

Je pense qu'il existe deux catégories :

- Les faux mendiants qui effectivement, veulent arrondir leur fin de mois, ou leur RSA, ou je ne sais quel autre revenu, et que l'on revoit régulièrement aux mêmes endroits.
A titre d'exemple, je croise systématiquement à mon auchan laxou le même monsieur, avec toujours le même baratin...et qui fait le tour du parking...On se fait donc alpaguer dès le stationnement...ce qui a le don d'irriter quelque peu...

- Les vrais mendiants, qui n'ont peut être aucun autre choix possible.
Bien souvent, ils sont beaucoup plus discrets, installés ici et là, en attendant une âme charitable...

Après c'est une question de ressenti...plus qu'autre chose...Je donne, je donne pas...chacun selon ses possibilités et le feeling de la situation.
Mais effectivement, on ne sait pas dans quoi passe les quelques pièces données...Je comprends donc les gens qui offrent un sandwich, un café, une collation quelconque...

  • Ambassadeur
  • Smile (4)

Cjp95
Cjp95 17/08/2017 à 19h08

Sur cette question bien délicate, je rejoins Oss car donner c'est contribuer à conforter la passivité.
Il existe tellement d'opportunités à s'activer en contribuant à une utilité publique qui pourrait être rémunérée, même modestement, que nous devrions contribuer à encourager cette voie.
Un exemple d'abus vécu -> un mendiant m'interpelle alors que je sors du métro pour me rendre chez une amie, en demandant un ticket pour lui assurer son trajet. Je lui en cède un spécimen sans même réfléchir, tout en compatissant.
Deux heures après, en reprenant le métro pour mon retour, ce même bougre se présente à nouveau en me proposant cette fois d'acheter son ticket de métro.
image

Tout simplement amusant et riche d'enseignement pour un p'tit français de ma sensibilité.

  • Ambassadeur
  • Smile (1)

Dany80
Dany80 17/08/2017 à 23h30

Oui Cjp, on pourrait écrire un livre...avec toutes les anecdotes que nous rencontrons... un jour dans notre journal local nous avons reconnu un Monsieur âgé, à qui nous donnions chaque fois que nous allions en ville....et bien on racontait son histoire ...il faisait toujours la manche au même endroit, il possédait une maison...une voiture...et il disait que c'était son plaisir de s'asseoir et de mendier...et qu'il arrivait à "doubler" sa retraite..... inutile de vous dire qu'après on n'a plus donné !

  • Ambassadeur
  • Smile

Signaler un abus

Répondre

Envie de partager votre opinion ? Les Justacotins sont impatients de vous lire !


Répondre