pixel FB
Partageons nos bonnes adresses
Trouvez les meilleures adresses !

NOTRE AME : discussion

Oss
Oss le 28/06/2020 à 21h59
Notre âme.

Avant propos.

Le texte, dont je vous propose la lecture et les échanges ci-dessous, m'a été inspiré par des ouvrages, des rencontres de personnes dotées d'une qualité d'écoute et de pensées exceptionnelles et des notes personnelles dont je vous donnerai in fine les références. L'objectif de ce propos n'a pas la prétention de vouloir, pour moi, vous faire adhérer à de quelconques croyances, ni de vouloir vous rapprocher d'un Dieu ou de Dieu. Je ne suis ni un illuminé, pas même un gourou et encore moins sectaire. Je suis croyant, certes, mais je suis simplement curieux de tout ce qui m'entoure, je recherche, je m'intéresse, je questionne afin de réunir des éléments de réponse pour assouvir ma curiosité. Enfin, je m'intéresse beaucoup à ce que nous "sommes". Merci de me lire puis d'en discuter si vous souhaitez le faire.

D'où venons-nous ? Que faisons nous ici sur la terre ? Où allons-nous ? Y-a-t-il une autre vie après la mort ? Et que penser de la réincarnation ? De son karma ?

Qui ne s'est jamais posé au moins une fois l'une de ces questions, sinon toutes ? Partagé entre le monde médical, la recherche scientifique et la foi, avouons qu'il y a de quoi se perdre dans ce labyrinthe de questionnements...

Connaissez-vous la Biosophie ? Voici ce que nous révèle Wikipedia :

La Biosophie, c'est à dire la sagesse de la vie, est la science et l'art de vivre intelligemment basés sur la conscience et la pratique des valeurs spirituelles, des principes éthiques et sociaux et des qualités de caractère essentielles à la liberté individuelle et à l'harmonie sociale."

Autrement dit, savoir ce qu'on doit faire à tel âge plutôt qu'à tel autre, le tout dans une harmonie parfaite du corps et de l'esprit.

De la naissance à la mort, la Biosophie sert donc de guide ou de mode d'emploi de la vie, en nous facilitant la compréhension.

Dans une précédente discussion, je vous avais parlé des étapes d'une vie, les septaines. C'était en 2014. Vous pouvez retrouver cette discussion détaillée en neuf chapitres. Je vous en rappelle les principes :

La vie d'un être humain est divisée en 9 septaines (cycles de 7 ans) :

INCARNATION ET ÉDUCATION :

O a 7 ans : L'imitation
7 à 14 ans : l'apprentissage
14 à 21 ans : l'initiative

SOLAIRES DE LA CONSCIENCE DE SOI :

21 à 28 ans : la sensibilité
28 à 35 ans : le questionnement
35 à 42 ans : l'individualisation

LA RÉVÉLATION DE SOI

42 à 49 ans : la liberté
49 à 56 ans : le don de soi
56 à 63 ans : la sagesse

AU DELÀ, NOUS SOMMES FACE À UN NOUVEAU DÉPART (se préparer).

Pour être complet sur ce chapitre, notons que la septaine 28 - 35 ans comprend la ligne "miroir". Si, dans l'une des septaines en amont à cette ligne vous avez fait l'objet d'un événement grave (divorce de parents, décès douloureux, victime de pedophilie, alcoolisme de parents, maladie psychique, etc...), et que vous n'avez pas réglé, surmonté cet événement, vous retrouverez sous forme de "miroir" les conséquences de ces événements en aval à cette ligne. Ex. A 8 ans (2eme septaine) vous avez perdu un être très cher (grand mère, un animal...), puis cette peine vous a poursuivi les années suivantes, vous obligeant à vivre un mal être qui vous "pourrit" la vie comme l'on dit ; vous retrouverez ce chagrin sous une autre forme mais tout aussi douloureux dans la 8eme septaine, entre 49 et 56 ans. Vous retrouverez ce mal être et vous devrez régler ce problème à cette période pour pouvoir poursuivre votre chemin dans de meilleures conditions psychologiques ; les cabinets de psy reçoivent beaucoup dans ces moments... Essayer de faire l'expérience en vous rappelant vos souvenirs.

L'Etre humain est ainsi composé :

- d'un corps : le squelette, la charpente osseuse, mais également (schématiquement), d'un système électrique (les nerfs), d'un réseau d'approvisionnement (le sang), des usines d'assimilation (les viscères), des courroies de transmission (les muscles) et le cerveau, la centrale qui surveille et fait fonctionner le tout. Merveilleuse usine que notre corps ! Et si l'un des rouages tombe en panne : soins, réparations, repos, opérations etc... Notre corps n'est pas éternel, il meurt.... Cette mort peut-être fortuite (un accident, une maladie...), volontaire (le suicide) et, enfin, à son terme, sa fin de vie, la plus belle... Il va de soi que tout au long de notre vie nous devons à tout prix, nous préserver des excès (alimentation désordonnée, drogues, médicaments "durs", tabac, alcool, stress, pollution, anxiété, etc...), sans oublier notre passé génétique. Nous avons, hélas, à portée de nos mains, toute une panoplie d'abus qui favoriseront la dégénérescence de notre corps... A nous de savoir le préserver.

- D'un esprit : l'esprit joue un rôle important. Il nous emmène là où l'on désire aller dans un espace magique qui flotte au-dessus de nous et nous transporte partout. L'esprit est relié à notre conscience et plus on conscientise notre être multidimensionnel, plus nos capacités deviennent précises, multiples... Et plus on conscientise la puissance de notre esprit, on se connecte à ses nombreux dons : l'intelligence, l'imagination, la clairvoyance, la logique, la mémoire... Nous devons le diriger vers la source de notre bien-être : la santé, l'amour, le bonheur, ce qui représente, parfois, de dures épreuves...

- D'un égo : C'est un véritable trait d'union de la personnalité forgée tout au long de notre vie. On peut être, timide, égocentrique, ambitieux, empathique, désinvolte, persévérant, rebelle, rêveur.... En lien avec cette personnalité nous avons ainsi pris des habitudes, des façons d'agir, de faire, d'être différent suivant, l'humeur, l'influence forte ou faible de notre égo.

Ceci permet d'affirmer que notre égo veut de la considération, de la reconnaissance, de la gloire, du succès. Il s'attend à être reconnu, accueilli, attendu, accepté et, surtout, aimé. C'est encore lui qui recherche l'admiration, l'approbation, le soutient et qui va chercher, en dehors de nous-même au travers d'une autre personne, quelque chose que nous devons trouver en nous-même.

Nous le voyons, l'Etre que nous sommes possède donc :

- Un véhicule de vie qui nous emmènera très loin dans le temps si nous savons le préserver et qui appartient à la médecine conventionnelle,
- Et puis une pensée, une sagesse, une réflexion, un libre arbitre qui appartiennent à la philosophie, à la psychanalyse, à la foi. Et l'aspect de cette vision, de cette compréhension, nous appartient, il est à nous seuls, la médecine ne peut pas intervenir.

Les septaines, dont nous venons de voir la chronologie, vont marquer notre vie, pas à pas, étape après étape sans qu'une seule d'entre elles ne vienne en interférer une autre. Ce n'est pas notre corps, notre véhicule, qui fera de nous ce que nous serons dans la vie, mais ce seront notre esprit, notre égo, notre mental qui agiront et que nous entretiendrons à la faveur d'événements plus ou moins agréables ou catastrophiques...

Mais, comment cet esprit, ce mental, cet égo , ce sont-ils révélés en nous ? Comment est ce possible ? Est ce simplement le fruit des actions de notre cerveau ? Est-ce vraiment notre cerveau qui nous commande de lire, d'écrire, de réfléchir, d'aimer, de donner, de recevoir, de haïr, etc..... ? Et cette "petite voix" qui nous parle constamment, est-ce la voix de notre cerveau seul ? Sommes nous tous si béotiens que cela, au point de ne pas vouloir s'interroger, comprendre, admettre, refuser ?

Posons-nous des questions.

D'OÙ VENONS-NOUS ?

Je l'ai dit, du ventre de notre mère ! Mais encore ? Entrons dans le vif du sujet :

Il faut bien comprendre et admettre, contrairement à ce que l'on croit habituellement, l'Etre humain est un Être spirituel, un Être de Lumière venu sur terre pour comprendre l'amour de soi au travers de la dualité qui existe en nous-même. Nous venons d'un monde suprasensible donc invisible. Lorsque nous pénétrons dans un corps de chair, nous le gardons quelques décennies avant de le quitter puis retourner dans le monde d'où nous venons. Je sais parfaitement qu'à ce moment de la lecture, certains et certaines d'entre nous parleront de fadaises, de "n'importe quoi !". A eux, je dirais simplement, continuez la lecture.

Ce moment où nous pénétrons dans ce corps de chair est l'incarnation et ce n'est qu'au bout de 28 années que ce processus d'entrée dans la matière sera accompli (le questionnement - septaine 5), le squelette humain n'arrivant à pleine maturité que lors des 28 - 30 ans et le cerveau sera complètement opérationnel vers 25 - 26 ans. Nous entrons donc progressivement dans ce corps, nous avons choisi nos parents, nos parents ont fabriqué ce corps à partir de deux cellules... Si l'on fait une comparaison avec les animaux, on s'aperçoit que ceux-ci savent presque tout faire dès la naissance alors que le bébé humain à tout à apprendre. Contrairement à l'animal, l'humain peut évoluer, il est doté d'un esprit.

Après la mort, il rejoint l'endroit d'où il vient et continue son existence sans corps physique. Puis il s'engage pour une autre vie et le cycle recommence. Nota, nous aborderons ce chapitre un peu plus tard.

Notre vie sur terre commence. Tout ce que nous ont léguer nos parents est le passé génétique. Le restant, la famille, les ancêtres, les héritages... seront, pour ce corps doté d'un esprit, d'un mental, d'un égo, que des accessoires de vie qui nous permettrons d'évoluer, de s'instruire, d'avoir des repères, en notre âme et conscience... Voilà notre âme ! Nous parlons d'elle pour la première fois dans ce propos...

À suivre.
  • Ambassadeur
  • Smile (4)

Bettyoups
Bettyoups 29/06/2020 à 07h01

Bonjour OSS et à tous ceux qui viendront te lire . Tout d'abord merci encore une fois pour toutes ces discussions très intéressantes ; tu sais et l'on sait par mes écrits que je ne crois pas en tout ça, mais à chaque fois que tu écris même si au début je rechigne un peu à lire sur ces sujets, je dois reconnaître que par la suite je suis interpellée par certaines phrases donc oui je te lis et oui j'en redemande....

  • Ambassadeur
  • Smile (3)

Oss
Oss 29/06/2020 à 07h39

Bonjour et merci BettyOups.

  • Ambassadeur
  • Smile (1)

Dany80
Dany80 29/06/2020 à 09h39

Bonjour, oui oss ce sont des questions que je me pose, et j'ai pris plaisir à te lire et relire plusieurs fois, merci pour avoir écrit sur ce sujet qui m'interpelle....

  • Ambassadeur
  • Smile (4)

Julie93
Julie93 29/06/2020 à 11h11

Bonjour

oh que voilà un vaste sujet qui demande le temps de la réflexion...je reviendrai plus tard

  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Oss
Oss 29/06/2020 à 14h14

Merci les filles et je rédige la suite

  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Mababe
Mababe 01/07/2020 à 11h56

Bravo cher oss pour cet article !
Effectivement c'est un sujet qui demande réflexion. Je trouve passionnant de s'ouvrir à d'autres "possibles" qui semblent tellement irréels

Je continuerais à te lire, et merci pour ce fabuleux travail !

  • Équipe Justacoté
  • Smile (4)

Oss
Oss 01/07/2020 à 13h42

Merci mababe

  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Natlyon
Natlyon 02/07/2020 à 14h09

Merci Oss pour cet article. Je viens d'apprendre que je suis bientôt sage

Ces septaines sont très intéressantes et très juste quand on s'y attarde vraiment.

Comme le dit si bien Betty, les thèmes que tu proposes sont toujours passionnants, qu'on y adhère ou pas, c'est l'ouverture d'esprit qu'ils nous offrent qui est vraiment enrichissante.

  • Elite
  • Smile (3)

Oss
Oss 02/07/2020 à 16h35

Oh merci Natlyon, merci pour ce compliment. La suite demain matin... Bonne fin de journée à toi.

La sagesse est le fruit d'une longue expérience.
Proverbe sénégalais

  • Ambassadeur
  • Smile (1)

Oss
Oss 02/07/2020 à 23h28

Notre âme : 2ème partie.

Souvent on pense être seul (e) au monde, soumis aux aléas de la vie. On croit que personne d'autre que soi ne peut comprendre ce que l'on vit, ce que l'on ressent, ce qu'il se passe réellement dans notre vie. Parfois, on se sait même plus qui on est réellement. On se cherche dans les yeux des autres, on se sent perdu, on voit le reflet de nos peurs, de nos angoisses, de nos manques et nos blessures ne cicatrisent pas. Petit à petit on s'isole, on s'éloigne de plus en plus de nous-même, on se sent prisonnier ou prisonnière à l'intérieur de nous-même, on ne voit pas d'issue. On abandonne la partie car on n'en peut plus !

Pourtant, au fond de nous-même, on ressent qu'il y a quelque chose de bien plus vrai et profond qui subsiste en nous. Certains diront : demain sera un autre jour où alors, des jours meilleurs m'attendent, j'ai touché le fond mais je vais rebondir...

Que se passe-t-il dans l'âme d'un humain pour que l'on puisse ainsi s'éloigner de la lumière ? Y a-t-il un autre soi dans un ailleurs ? Existe-t-il un double lumineux qui puisse nous enseigner sur le sens de notre Vie ? Ces questions font écho à notre âme, elles aspirent à nous faire découvrir nos propres vérités intérieures afin de guérir tous nos maux.

Votre âme vous parle. Elle vous communique une idée au travers de votre esprit, votre corps et il va entreprendre des actions concrètes qui vont permettre la réalisation de votre idée. Cela signifie que si vous êtes à l'écoute de votre âme, vous allez tout faire pour actionner quelque chose, MAINTENANT, de suite et si on laisse s'échapper une idée lumineuse, il est déjà trop tard !

Prenons un exemple pour bien comprendre : dans la journée, vous avez décidé de réaliser un tablier en tissus. Vous avez sorti votre machine à coudre. Vous avez une idée bien définie pour confectionner ce tablier. Vous vous mettez à l'ouvrage, vous suivez parfaitement votre idée. Pourtant, une gêne s'installe en vous, elle est présente dans votre corps et, au fur à mesure de l'avancée de votre travail, cette gêne vous agace et vous trouble. Quelque chose ne va pas et une voix interne vous commande de ne pas continuer ainsi et qu'il faudrait reconsidérer une partie de votre travail. Vous en faites fi et vous poursuivez jusqu'au moment où rien ne va plus vraiment. Vous revenez sur votre travail, vous constatez votre erreur et il faut découdre... Si au moment précis où cette voix interne s'est manifestée vous auriez arrêté votre action et corrigé votre erreur, vous n'auriez pas perdu de temps. Votre âme s'est manifestée en vous pour vous guider, AUSSITÔT.

Analysons ce moment. Vous auriez pu vous dire : que je suis sotte, il faut redéfaire. Quelle poisse, j'aurais pu faire attention ! Est-ce votre cerveau qui vous a prévenue ? Est ce votre esprit qui s'est manifesté ? Est ce votre intelligence de couturière qui vous a dit de faire attention ? Est ce une habitude de spécialiste qui a arrêté votre geste ? Ce pourrait être tout cela à la fois : le cerveau (la centrale), votre esprit, votre intelligence, la spécialiste...

Mais non ! Cette manifestation vient de votre âme. Cette âme qui agit sur le moment, immédiatement, il était essentiel de l'écouter et vous auriez fait un pas sur vous-même. Prendre conscience que vous avez un guide spirituel en vous.

Sachez que l'esprit (le mental) et l'égo, nourrissent vos pensées du passé et du futur provoquant un déséquilibre dans vos actions. Vous ne pourrez pas mener à bien quelque chose que vous avez envie de faire si vous votre mental vient mêler le passé et le futur. Si votre mental domine trop, on pense, on réfléchit, on analyse, on hésite, on ne sait plus, on questionne et... on n'avance pas. Avant je faisais comme cela ; il y a deux jours j'avais décidé et maintenant je ne sais plus ; demain soir ce sera mieux et je pourrai terminer mon travail...

Le temps n'existe pas pour l'âme, elle se situe ici et maintenant, le seul instant qui existe. L'instant présent échappe totalement à l'esprit. Sachez une bonne chose : agir avec son âme vous apporte quelque chose d'essentiel dans votre vie : LA CONFIANCE EN SOI !

Une autre chose à savoir : si c'est l'âme qui communique, elle nous fait ressentir quelque chose en nous-même de fluide qui circule dans notre coeur et notre corps en nous tournant vers notre être intérieur. Notre âme nous pousse à connaître tout ce que nous vivons, elle nous incite à accueillir nos larmes qui coulent, notre colère qui gronde, la tristesse qui nous inonde. Nous nous sentons si vivant que l'on a envie de plonger dans un océan d'amour. Lorsque vous prenez conscience dans vos tripes ce que l'âme vous envoie comme message, vous ressentez une joie de vivre, un renouveau, un nouvel élan, une conscience, une envie... Et on a envie de dire "Merci !" Si c'est le mental qui communique, il nous projette à l'extérieur de nous-mêmes.

Dans les travaux que je réalise seul dans ma maison, je ressens très souvent ces moments de bonheur lorsque, ne sachant pas sur le moment comment positionner une poutre (par exemple), j'ai cette voix qui me dit : ne fait pas comme ceci mais plutôt comme cela. Je m'exécute aussitôt et je remercie.

L'âme nous permet de ressentir la réponse dans notre être, notre vibration, nos émotions, notre coeur. Et quelle satisfaction nous en tirons ! Et quelle liberté d'esprit !

Ainsi, ce travail que vous ferez sur vous-même vous permettra de reconnaître qui vous êtes. Si vous êtes esclave de votre vie, vous ne pouvez pas diriger votre monde intérieur et diriger votre vie vers une source de Lumière. (Relisez bien cette dernière phrase). Certains diront : "je n'ai pas besoin de cela, je dirige et je sais diriger ma vie". Bravo, tant mieux mais, en êtes vous vraiment certain (e) ? Analysez-vous vos erreurs ? Regrettez-vous certaines actions prisent à la "va vite" ? Ne vous êtes vous jamais mis (e) en colère contre vous-même, n'avez-vous jamais sombré dans le désespoir ? N'oubliez pas que vous attirez à vous (sans vous en rendre compte), des énergies négatives en lien avec vos peurs, vos désirs inassouvis..., c'est la loi des séries et au final vous perdez le lien avec votre âme. "Que mon âme aille au diable !"

Si au contraire, vous accueillez pleinement votre âme dans votre vie et que vous la laissez prendre sa place dans votre royaume (votre coeur), alors vous devenez un (e) initié (e) de votre véritable identité sans vous préoccuper ce qu'il va pas se passer par la suite. En votre âme et conscience.....

(À suivre)

  • Ambassadeur
  • Smile (3)

Bettyoups
Bettyoups 03/07/2020 à 08h17

Quoi dire que te lire fait réfléchir....merci

  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Mababe
Mababe 03/07/2020 à 09h46

Ah ah, impressionnant c'est exactement moi hier...
J'ai dû découdre un travail bâclé et refaire... Et je savais que j'allais devoir refaire en le faisant !

  • Équipe Justacoté
  • Smile (3)

Oss
Oss 03/07/2020 à 10h03

Courage mababe !

  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Oss
Oss 05/07/2020 à 16h33

Notre - 3ème partie

Il est temps de parler de notre feuille de route.

Je préfère parler de feuille de route plutôt que de karma. En fait, c'est la même chose : le karma est l'Action intimement liée à la réincarnation. Le terme de feuille de route est plus imagé et définit parfaitement l'engagement que nous devrons réaliser.

Au moment où nous sommes prêts à pénétrer ce corps de chair, nous avons élaborer notre feuille de route (dans le passage céleste), pour toute notre vie à venir. Sur cette feuille se trouveront donc les actions que nous devrons entreprendre pour nous perfectionner, pour régler ce que nous n'avons pas pu régler dans une précédente vie, pour se grandir...

Cette feuille de route, notre âme en "possède une copie" et, au moment d'entrer dans ce corps, nous, nous n'avons plus connaissance des actions à mener. Ainsi, notre âme sait ce que nous sommes, elle voit ce que nous ferons (en bien ou en mal), elle connaît les évènements qui ne manqueront pas de venir se placer en travers de notre chemin, elle veille à ce que nous puissions réaliser correctement ce pourquoi nous sommes venus faire sur Terre. Et lorsque nous entrons en déprime, en mal être, capable du pire, elle attend de nous que nous nous tournions vers elle pour implorer son aide.

Nous allons d'abord recevoir et apprendre durant nos 21ème premières années, environ. Ensuite, jusqu'à 42 ans notre personnalité (notre psyché) se forgera avec l'action de notre pensée, nos sentiments, notre volonté : j'apprends et je grandis. Puis, jusqu'à 63 ans (la fin des septaines) et au delà, vous donnerez.

Voilà ce que comporte votre feuille de route, votre karma. Ainsi, sur Terre, nous avons une action à mener, dans le bien : nous ferons des rencontres, bonnes ou mauvaises tout en sachant que les mauvaises rencontres ont une nécessité pour la personne elle-même. Nous n'hésitons pas à aller vers les autres, nous donnons la vie, nous nous éduquons et nous éduquons, nous recevons et nous donnons, nous aurons des peines et des joies... Ce passage sur Terre permettra à notre âme de s'élever, de poursuivre son ascension dans l'étape céleste.

Que se passe-t-il après la mort ? Bigre ! Que c'est difficile d'y répondre. Que croire, Que penser ? Espérer ? De nombreux ouvrages traitent du sujet, ouvrages de la foi Chrétienne, du Judaïsme, du Bouddhisme, de l'Islam et... des charlatans. Mais tous nous disent que nous retournons vers un Père, un Dieu auquel nous "devrons rendre des comptes". Rendre des comptes n'a rien de répréhensible en soi. Il faut comprendre que notre âme devra faire le bilan des actions entreprises sur Terre en référence à notre feuille de route.

J'ai réuni et adapté des idées issues de la Biosophie. Je vous les livre :

A notre mort, notre véhicule de vie restera sur Terre. Il se décomposera ou subira une crémation ou bien, suivant les circonstances de la mort, pourrira quelque part, abandonné. Notons toutefois que nous avons parlé à plusieurs reprises du mot Terre (sur Terre, retourner sur Terre, se détacher de la Terre, la vie sur Terre...). Ceci implique logiquement de préciser qu'un autre lieu ailleurs que sur Terre, existe, non ? Ailleurs sur Terre ? Est-il possible que, durant tant d'année, nous ayons mené une existence sur Terre avec tout ce que nous avons décrit plus haut, et, en fin de parcours, avoir le sentiment d'avoir mené une sacrée vie, que nous avons bien vécu, nous avons aimé, nous fûmes aimé, nous avons procréé et maintenant alors que la mort est là, tout doit s'arrêter, il n'y a plus rien ? Notre esprit, notre égo, notre âme, cette petite voix qui nous a tellement accompagnés, c'est fini pour eux aussi ? Ils meurent ?

Non ! L'âme continue son existence après la mort du corps physique. Elle rejoint le lieu d'où elle vient, le monde spirituel, l'entre-deux-vies. Ce monde fait de joie, d'espoir, de bonheur, de vie facile. Ce monde où l'on est attendu par ceux qui nous ont précédés et que nous avions tant aimés sur Terre. N'en déplaise à certains, il n'y a pas dans ce monde 40 000 vierges à disposition...

L'âme sera amenée à faire le bilan de sa vie, revoir la feuille de route, afin d'en tirer des leçons. L'âme s'est détachée de la Terre et entre en purification, s'acclimatant ainsi, de nouveau, au monde spirituel. L'âme transformera tout le bien qu'elle a semé sur la Terre pour en faire des germes pour la vie suivante. C'est l'un des grands moments de la réincarnation (et non de l'incarnation qui est le moment de l'entrée dans le corps physique). Tout ce qui a été vécu sur Terre est transformé et cette transformation s'effectuera en plusieurs étapes.

Durant l'entre-deux-vies, l'âme voyage dans plusieurs mondes spirituels habités par des entités spirituelles. L'ésotérisme nommera ces mondes : Lune, Mercure, Vénus, Soleil, Mars, Jupiter, Saturne, ainsi que les mondes stellaires du zodiaque. Les astrologues et les astronomes utilisent ces mêmes mondes : maison I, Maison II, Maison III... et les oppositions entre la planète de naissance et les autres planètes et établir un thème astral. Ainsi, un médium, lors d'une consultation, pourra dire : je ne peux pas entrer en communication avec cette âme car elle est "partie".

Les entités spirituelles aideront cette âme à se détacher de sa vie sur Terre et à en tirer des leçons de sa vie qui vient de s'achever. Elles façonneront tout le bien qu'à exprimé l'individu lors de son séjour terrestre, afin que cela devienne des potentiels et des qualités pour son incarnation future. L'ange gardien qui est toujours présent (et accompagne toujours son protégé), aidera à préparer la future incarnation de l'âme concernée. Une nouvelle feuille de route sera élaborée. Et un nouveau cycle de vie recommencera.

Encore une fois, je ne vous demande pas de me croire mais de penser autrement. Prenez conscience du fait qu'il est très important, durant notre vie terrestre, de faire le bien autour de soi, d'aimer, de se faire aimer, de vivre dans la joie et le bonheur. Votre feuille de route comporte tous les atouts d'une belle réussite et dans l'entre-deux-vies, notre âme pourra aisément s'enrichir de tous les biens qu'elle aura semés sur Terre.

Actuellement, nous parents, nos enfants, nos tous petits, sommes confrontés aux outils modernes de la communication. La place de la création, la place de la vraie motricité n'existent pratiquement plus dans l'éducation des enfants. Combien d'enfants ont entre les mains, parfois dès l'âge de 18 mois un outil soit-disant pédagogique et soit-disant de communication ! Il n'y a plus d'échanges directs, les yeux dans les yeux mais les yeux dans les écrans, sur les claviers. Nous sommes devenus accros à la facilité et les échanges réels n'existent pratiquement plus. Mon épouse, dans son métier d'éducatrice de jeunes enfants et dans sa partie de la psychologie des enfants, disait : "facilitons, exigeons, démontrons aux parents et aux professionnels de l'éducation combien la motricité des mains, des doigts et des poignets et très importantes pour la création et l'éveil des enfants. Donnons leurs des Legos, des Duplos, des Kaplas, des grosses perles, du fil de plusieurs couleurs, faisons les marcher autour de cerceaux posés au sol afin d'apprendre à marcher à l'extérieur et à l'intérieur, qu'ils peignent avec les doigts, les mains, les pieds, qu'ils fassent des traces de peinture avec les roues des petites voitures, mais jamais avec des pinceaux !!! Qu'ils mettent les mains dans des bacs remplis de lentilles, qu'ils les versent dans des gobelets et qu'ils transvasent ensuite de gobelet en gobelet de différentes tailles. Tant pis si les lentilles tombent au sol ! Profitons de cet "accident" pour commencer à montrer à l'enfant ce qu'est le bien et le mal. La motricité est l'une des premières étapes de l'éveil d'un enfant, sans oublier les histoires que conteront les parents à la place de la voix nasillarde et insipide d'un écran !..."

Pourquoi ouvre-je cette parenthèse ? Parce que je considère que la télévision, Internet, les médias d'une façon générale façonnent l'individu. Tous les aspects de la vie humaine sont désacralisés et ramenés à une valeur marchande. C'est alarmant de voir cette société qui se déshumanise. Notre arrivée sur Terre, notre incarnation, verra dans les sept premières années le développement du corps physique. L'évolution du corps de l'enfant sera incroyable. Il est capital de prendre soin de ce corps physique sous peine de graves conséquences à l'âge adulte. Et la motricité est un acte essentiel dans l'éveil d'un tout petit. Il doit apprendre à créer de ses propres mains dès son plus jeune âge. Le Jardin d'enfants, la garderie, la maternelle ne suffisent pas. L'éveil manuel est également l'affaire des parents. Hélas, bien souvent, au prétexte de la communication moderne, les parents pensent bien faire en donnant leur téléphone avant la tablette à leur enfant. Il n'y a aucun éveil dans ces outils... juste une attention faite de silence de l'enfant, d'une socialisation mineure et d'une grande fatigue des yeux.

A suivre

  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Dany80
Dany80 05/07/2020 à 17h16

Merci oss pour cette lecture qui fait du bien...

  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Oss
Oss 05/07/2020 à 20h26

Crois en toi Dany80 et merci

  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Mababe
Mababe 06/07/2020 à 09h44

Merci cher oss pour ce bel article
Et qu'en est-il lorsque la feuille de route ne se passe pas très bien du fait de nos parents pendant une tranche de notre existence ?
A t-on vraiment "choisi" cette famille "brinquebalante" qui nous fait nous construire nous même ?

  • Équipe Justacoté
  • Smile (3)

Bettyoups
Bettyoups 06/07/2020 à 15h32

Oui un grand merci Oss !
Je vais répondre à certains passages.
1
Je préfère parler de feuille de route plutôt que de karma. En fait, c'est la même chose : le karma est l'Action intimement liée à la réincarnation. Le terme de feuille de route est plus imagé et définit parfaitement l'engagement que nous devrons réaliser.
Je ne crois pas du tout à une réincarnation ou autres choses de ce genre; et pourquoi 'devrons' nous, pourquoi un engagement , pourquoi ne puisons nous pas être nous-même ....
2
Sur cette feuille se trouveront donc les actions que nous devrons entreprendre pour nous perfectionner, pour régler ce que nous n'avons pas pu régler dans une précédente vie, pour se grandir...
Une vie précédente ? Repasser pour certains par des moments très difficiles et par ce qu'ils auront appris à éviter ? Ils essaieront...ils essaieront...se grandir pour quoi ? Pour qui ....
3
Puis, jusqu'à 63 ans (la fin des septaines) et au delà, vous donnerez.
Je suis loin des 63 ans et j'ai déjà donné et je continue...
4
Non ! L'âme continue son existence après la mort du corps physique.
Je ne crois pas du tout à ce que l'âme reste après la mort, peut-être dans le souvenir de quelqu'un et encore à quoi cela servira ? Profitons des personnes vivantes ! ça n'est pas une fois partie que l'on pourra le faire !
5
Prenez conscience du fait qu'il est très important, durant notre vie terrestre, de faire le bien autour de soi, d'aimer, de se faire aimer, de vivre dans la joie et le bonheur.
Voilà ce qui est important et qui aide à vivre à peu près sereinement ! Faire le bien aux autres, quel bonheur!
6 Mon épouse, dans son métier d'éducatrice de jeunes enfants et dans sa partie de la psychologie des enfants, disait : "facilitons, exigeons, démontrons aux parents et aux professionnels de l'éducation combien la motricité des mains, des doigts et des poignets et très importantes pour la création et l'éveil des enfants.
Comme ton épouse avait raison !!!
7
Hélas, bien souvent, au prétexte de la communication moderne, les parents pensent bien faire en donnant leur téléphone avant la tablette à leur enfant. Il n'y a aucun éveil dans ces outils... juste une attention faite de silence de l'enfant, d'une socialisation mineure et d'une grande fatigue des yeux.
Tellement vrai ! Et en même tant les parents ne peuvent pas passer outre tous ces outils, ceux-ci font partis de la société actuelle mais certes ils doivent rester vigilants ! Et nous les grands-parents sommes là pour le rappeler....
Voilà Oss , mon ressenti ....

  • Ambassadeur
  • Smile (1)

Oss
Oss 06/07/2020 à 15h44

Bonjour mababe et merci pour ta question. Je vais essayer d'y répondre sur ce sujet difficile.

La feuille de route élaborée avec des entités spirituelles dont l'Ange Gardien est le karma, c'est à dire l'action sous toutes ses formes. Le karma est régi par différents éléments connectés les uns aux autres. Il est régi par les lois de l'univers (il y en a 12). Le karma est donc l'expression des actions entreprises précédemment, dans une vie antérieure. Au moment de la réincarnation, ce karma (que je nomme feuille de route) est reconsidéré, analysé des actions positives prises sur Terre afin de s'améliorer et surtout comprendre ses erreurs.

Lors du parcours dans l'entre-deux-vies, l'âme va donc s'enrichir et pouvoir revenir sur Terre pour poursuivre son "nouveau" karma.

Il faut bien avoir en évidence que chacun de nos parents (que nous avons choisis), avait également une feuille de route. S'ils ont failli à leurs devoirs, c'est sans doute parce qu'ils ignoraient leur âme et, ainsi, ne pensaient pas à se tourner vers elle. Sans doute également que l'esprit de ces parents était trop présent en eux au point de n'écouter que lui (le mental) et commettre des actions inconsidérées, négligées, irresponsables.

Ainsi, l'âme de l'enfant issu de tels parents, possède bien sur sa feuille de route les événements douloureux qu'il rencontrera. Si cet enfant, en grandissant, reconnaît le bien du mal, possède la capacité d'assumer ses responsabilités et arrive à se tourner vers son âme en s'aidant pourquoi pas de sa religion, alors il pourra continuer son karma dans de bonnes conditions pour lui. Lors de sa prochaine réincarnation, ce qu'il aura su surmonter comme épreuves douloureuses sur Terre, sera transformé pour son âme en une élévation spirituelle. Elle grandira.

Au moment de s'incarner dans un corps l'âme sait ce que sera sa vie. Elle a choisi ses épreuves et c'est là qu'interviennent ces notions de l'ego, de l'esprit, de l'âme. Nous l'avons dit, l'ego veut la considération, la reconnaissance, la gloire, le succès. L'esprit (le mental) nous fait calculer, réfléchir, organiser, lire, décider... L'âme agit au travers de l'esprit car elle sait exactement ce dont nous avons besoin (Important, prenez bien conscience de cette phrase !). N'écouter que son égo et son esprit ne peut que nous emmener vers des dérives aux conséquences désastreuses pour les enfants qui suivent. Vous comprenez désormais la raison de mon sujet : parler à son âme.

Pour répondre complètement à ta question, mababe, une vie issue de conflits qui ont engendré des désordres dans l'éducation au point de rendre malheureux des enfants, quelquefois pour toute une vie, pourrait se reconstruire si l'on possède la capacité de pouvoir surmonter notre esprit et de se tourner vers son âme, là où se trouve la Vraie vérité. Un enfant ne connaît pas la peur, l'angoisse, le mal ; on le lui transmet ! L'enfant ne connaît que l'amour ce qui représente le bâtit de son karma. L'esprit ne parle que du passé ou du futur, jamais du présent ! L'âme agit aussitôt.

Enfin, revoyez les intitulés des septaines (1ère partie) ainsi que la notion "miroir" dont je parlais. Il y en a 9. La 1ère a la 9ème en miroir, la 2ème la 8ème, la 3ème la 7ème, etc... Revoyez votre enfance et essayer de vous souvenir de l'âge que vous aviez au moment d'incidents et reportez-vous à la septaine correspondante. Puis regardez la septaine en miroir qui vous précisera l'âge "miroir". Si à cet âge "miroir" vous ressentez où vous avez ressenti les mêmes douleurs, cela signifie que vous n'avez pas réglé votre problème. Vous risquez même de le traîner jusque dans l'entre-deux-vies et le revoir dans une prochaine incarnation...

  • Ambassadeur
  • Smile

Oss
Oss 06/07/2020 à 15h44

Merci bettyoups pour ta réponse. Sujet particulier n'est ce pas ? On y croit, on y croit pas... Etc

Tu l'as bien compris, je ne souhaite absolument pas convertir quiconque et je ne veux surtout pas faire admettre à tout prix certaines thèses.

Mon questionnement, objet de cette discussion, était de me demander que se passe-t-il après la mort du corps humain. Ce corps fait de chair et d'os a grandi durant toute sa vie, grandi physiquement tout autant qu'intellectuellement, avec des hauts et des bas, comme l'on dit. Il possédait toute une panoplie "d'instruments" : une réflexion, un mental, une décision, une intelligence, un pouvoir pour commander, de l'amour, une sagesse et de bien d'autres choses encore.

Pour moi, ces éléments sont des aides spécifiques (ou spirituels), à l'accomplissement d'une tâche. Quelle est cette tâche ? Celle de vivre ou, parfois, de survivre.

Autre questionnement : chaque être humain, quel qu'il soit, où qu'il vive, possède des parents et une famille, reçoit une éducation au sens large du terme, grandit parmi d'autres, affronte des événements et puis, décède. Cette vie pour laquelle il a vécu, qu'elle en est la raison, le but ? Toute cette panoplie "d'instruments" qu'il avait en sa possession, d'où viennent ils ? Est-ce seulement son corps charnel qui meurt ? Sa pensée et tous ses instruments meurent-ils également ou alors resserviront-ils ? Pensons nous vraiment que notre cerveau soit capable d'être seul à la barre de notre navire de Vie ? Cette petite Voix qui est en nous, est ce la sienne ? Que la sienne ?

Une dernière chose. Parfois, au cours d'une vie simple ou d'une vie tempêtueuse, une personne que l'on ne connaît pas, surgit sur notre chemin, nous tend la main et vient nous aider, quelquefois pour effectuer ensemble un bout de chemin ou pour le restant d'une vie. Ce n'est pas un hasard. Le hasard n'existe pas. L'aventure, la chance, les circonstances, le destin, le sort... existent. Mais le hasard n'est en fait qu'une rencontre. Pourquoi donc cette personne vient-elle soudainement sur mon chemin ? Et pourquoi s'attache-t-elle à moi ? Bien souvent beaucoup de choses nous opposent mais il y a un petit quelque chose qui fait le lien entre cette personne et nous. Ce n'est pas une coïncidence, encore moins une volonté. Je ne pense pas non plus que ce soit notre cerveau qui agît en entremetteur... Elle est bien là et nous sommes envahis d'un bonheur naissant. La vie et l'espoir renaissent.

Voilà chère bettyoups ce que je peux compléter et, avant la fin de la semaine, je publierai la 4ème partie, un autre chapitre.

  • Ambassadeur
  • Smile (1)

Signaler un abus

Répondre

Envie de partager votre opinion ? Les Justacotins sont impatients de vous lire !


Répondre