pixel FB
Partageons nos bonnes adresses
Trouvez les meilleures adresses !

Paris - Les Boulevards Du Viiième

Ajouter des photosAjouter au carnet / Sauvegarder pour plus tardAjouter à mes favorisModifierSignaler une erreurC'est votre entreprise+
Ajouter au carnet / Sauvegarder pour plus tardAjouter à mes favorisModifierSignaler une erreurC'est votre entreprise

Coordonnées et photos

Plan & itinéraire
Boulevard haussmann
75008
Paris

Horaires

Horaires d'ouverture : non renseignés. Vous les connaissez ? Ajoutez les !

1 avis sur Paris - Les Boulevards Du Viiième

1 avis
5 sur 5
1 avis d'un membre vérifié
Charte des avis
OSS
5 sur 5

Par , le 22/11/2016

Les avis sur notre belle capitale sont légions sur notre site et ils nous apportent d’intéressantes informations sur la vie parisienne et sa banlieue. Je viens d’y passer quelques jours en famille et j’ai voulu y aller le temps d’une journée pour me retremper dans la vie parisienne. On a beau dire, la province c’est bien, intéressant, tranquillisant mais, lorsque l’on a vécu autour de Paris près de trente années, un retour « aux sources capitales » est salvateur.

J’aurais pu, lors de cette visite, rédiger au moins une bonne vingtaine d’avis en l’espace de deux ou trois rues car il y a matière à s’extasier et à taquiner la muse ou le bon mot. Toutefois, l’avis que je vous propose aujourd’hui ne sera pas celui ou ceux d’un magasin, d’un restaurant, d’un spectacle ou autre chose encore. Je me trouve dans le 8ème arrondissement, celui où j’avais mon bureau et mes quartiers et j’ai envie de vous parler et vous montrer quelques photos d’une petite partie du VIIIème, les grands boulevards, les avenues et les rues « chic ».

C’est ainsi que j’ai conté fleurette boulevard des Capucines, je suis passé fauché devant chez Fauchon, j’ai navigué sur un canal rue d’Amsterdam, j’avais le cœur léger rue de Liége, La Madeleine m’a fait pleurer, je suis passé Royal devant Maxim’s. Le palais Garnier opéra toujours sur moi une fascination, Honoré je fus devant l’Elysée, j’ai goûté aux raviolis rue de Rivoli et j’ai fini le coeur léger au Printemps.

10 h 00 - Curieusement, il n’y a pas foule sur les boulevards et dans les magasins ; sans doute la crainte des attentats. Je viens de quitter le RER et son odeur si caractéristique que j’avais oubliée. Les quelques passants marchent aussi vite, ne me prêtant pas d’attention, comme toujours. Les rues ont été arrosées et cette fraîcheur nous environne se mêlant aux odeurs de la nuit, cette odeur urbaine qui, si les habitués n’y font plus attention, me fait dire que Paris c’est cela aussi et qu’il n’y a rien de ragoûtant en soi.

Le soleil est de la partie et éclaire les façades des immeubles du boulevard Haussmann leur apportant une beauté qui rehausse leur majesté. Les magasins s’animent les uns après les autres dans une cacophonie et un ballet de fourgonnettes de livraison. Malgré la saison, quelques terrasses de café ont résolu de placer des tables rondes sur le trottoir pour un retardataire qui souhaiterait prendre un dernier p’tit noir. D’autres terrasses sont engoncées dans leur verrière. Au travers des vitres du Café de Paris j’aperçois quelques consommateurs, raides sur leur chaise dégustant leur breuvage le petit doigt en l’air ou mastiquant, les lèvres serrées et les yeux mi-clos portant sur un point imprécis.

11 h 30 – Je ne suis pas fatigué d’avoir tant marché mais heureux de le faire. Gare Saint Lazare, près d’un magasin de jouets, je reconnais, adossé contre le mur, Nicolas Bedos, jean délavé, tennis qui ont perdu la mémoire d’un blanc immaculé. Je lui souris, lui dis « bonjour Nicolas ». Il me répond « Bonjour ! » avec un large sourire. Je voulais le féliciter pour sa dernière prestation dans une émission de télé au cours de laquelle il remettait en place Yann Moix. Je ne l’ai pas fait, préférant par politesse le laisser à son intimité. Je souris à la vue des cols blancs et autres, sandwich à une main et valisette dans l’autre. Ils « déjeunent » en déambulant.

12 h 30 – Mon fils m’attend dans un petit restaurant. Nous déjeunons puis je le quitte, me dirigeant vers La Concorde.

14 h 00 – Je passe devant la maison « Paul ». C’est dans cet immeuble que cette maison fut créée. L’odeur des viennoiseries me fait envie mais je passe mon chemin.

15 h 00 – Rue Royale. Je me délecte les yeux devant la vitrine des macarons « Ladurée ». C’est appétissant et très cher. C’est ainsi. En face, dans le passage de la cité Berrye, le village Royal, Orlinsky expose ses statues géantes. Les plus grands noms des créateurs français y tiennent boutiques : Agatha, Anne Fontaine, Chanel, Dior, Emling, Guy Degrenne… Je croise enfin la « Parisienne » en jean délavé, bottes jusqu’au dessous des genoux, pull aux mailles gigantesques, longue écharpe de laine autour du cou dont une extrémité pend dans le dos, mal coiffée, rouge à lèvres léger pour tout maquillage. Elle marche en balançant largement le bras. Et une autre enveloppée dans une large cape noire, un col de chemisier rouge qui barre son cou, larges lunettes de soleil, feutre sur la tête, talons haut, lèvres peintes en rouge et pommettes soulignées. Je sais qu’elle me regarde sachant ainsi que j’ai porté mon regard sur elle.

La place de la Concorde est quasiment vide. Je me suis arrêté un instant devant l’Hôtel de la Marine qui, désormais, a été rendu à la ville et aux services historiques. Les marins ont déménagé et se situent dans un immeuble à Balard (porte de Versailles) avec leurs frères des autres armes. Je me suis arrêté car c’est pratiquement à cet endroit que Louis XVI et Marie Antoinette ont perdu la tête et bien d’autres encore...

16 h 00 – Je rejoins l’Opéra où je vais prendre mon RER. Avant de m’engouffrer dans l’antre ferroviaire, je prends le temps d’admirer ce chef d’œuvre. Je n’y suis jamais entré mais je me promets de le faire une autre fois.

J’ai les jambes en coton mais tellement heureux d’avoir pris cette journée pour moi. J’ai dû faire une bonne dizaine de kilomètres (au moins) et il me tarde de m’asseoir. Ce fut pour moi une prouesse d’avoir pu me balader dans Paris car, les dernières fois où j’ai pu le faire, je n’étais pas seul… Mais Bon Dieu ! Que cela fait du bien !

  • Commenter l'avis
  • Utile (12)
Guerriere59

Commentaire de Guerriere59, le 22/11/2016

moi aussi quand je suis à paris j'aime beaucoup marché sur ses boulevards! merci pour ton avis car en le lisant je me voyais en train de m'y promener!

  • Smile (7)
Bettyoups

Commentaire de Bettyoups, le 22/11/2016

Encore une découverte grâce à cette promenade dans un Paris que je connais peu ; merci de nous faire partager ton ressenti, tes rencontres et ton clin d'oeil aux parisiennes ! Un avis remarquable, encore un.....

  • Smile (7)
Natlyon

Commentaire de Natlyon, le 22/11/2016

Ton avis est un poème, une ode, une chanson, on se sent transporté à tes côtés sur ces grands boulevards.

Merci pour l'enchantement.

  • Smile (7)
Cjp95

Commentaire de Cjp95, le 22/11/2016

C'est toujours une prouesse de mémoire comme d' habileté que de s'attaquer à un quartier de la Capitale.
Aussi, pour ce qui concerne ton avis des Boulevards du 8ème arrondissement, faudrait Oss de mon point de vue en modifier l' intitulé, les boulevards que tu cites chevauchant souvent ou constituant la limite entre plusieurs arrondissements.

  • Smile (5)
Oss

Commentaire de Oss, le 22/11/2016

Et si je te propose : "Le VIIIème CJP" - "Le VIIIème C'est Juste Paris !" - Qu'en penses-tu ? Cela te convient-il mieux ? Ta jeunesse sera préservée et mon avis enrichi de tes souvenirs... et moi, je n'ai pas tout dit...

  • Smile (5)
Cjp95

Commentaire de Cjp95, le 22/11/2016

Voilà qui est bien dit.
Pour autant, pour ménager la chèvre comme le chou, le parisien restant extrêmement pointilleux sur les affectations de quartier, tu t' en sortirais plutôt mieux que bien si tu limitais ton titre par exemple à " Promenade sur les Boulevards de Paris "

  • Smile (3)
Cjp95

Commentaire de Cjp95, le 22/11/2016

PS : Les boulevards du 8ème arondissemens étant nombreux, si tu conserves cet intitulé, faudra passer par l' inventaire complet, si tu veux pas froisser la rentière qui habitera justement sur celui que t'auras pas cité (lol) !

  • Smile (3)
Oss

Commentaire de Oss, le 22/11/2016

Et qui te dis que n'ai pas voulu ouvrir une porte aux Justacotins parisiens ou autres, afin de poursuivre par écrit cette balade ? De plus, le VIIIème étant immense, il m'aurait fallu de plus de jours. Attention, je suis un peu Jésuite sur les "bords"

  • Smile (3)
Wendy35

Commentaire de Wendy35, le 22/11/2016

Quel que soit l'intitulé , merci Oss , pour ce petit coup d'oeil parisien !

  • Smile (4)
Dany80

Commentaire de Dany80, le 22/11/2016

merci pour ton avis .....tes photos, tu m'as fait vivre ta promenade....et je t'en remercie !

  • Smile (5)
Cjp95

Commentaire de Cjp95, le 23/11/2016

Pour tenir compte de ta remarque " Et qui te dis que n'ai pas voulu ouvrir une porte .. ", aussi j'entre et te taquine car t'es loin d'être Jésuite mais plutôt un blogueur, tes écrits s'éloignant du simple avis habituellement court & précis, pour se muer en récits qui trouveraient bien leur place en blog personnalisé et illustré, avec sont lot de likers & followers bien en vogue par ailleurs.
Dis Oss, t'es titulaire d'un blog ou pas (encore ) ?

  • Smile (2)
Oss

Commentaire de Oss, le 23/11/2016

Non, désolé, je n'ai pas de blog et n'ai pas l'intention d'en avoir. Je pense simplement que mes avis ont leur place sur cette rubrique apportant à tout un chacun soit une part de découverte ou de "rêve", soit une page particulière voire insolite qui se veut être à l'inverse d'avis si pauvres, si dénués de sens ou d'intérêt. Mais tout le monde a sa place et je respecte tous les écrits. Par contre, je te remercie pour tes commentaires constructifs et je remercie également tous ceux et celles qui m'apportent, avec bonheur, des commentaires élogieux et encourageants. Merci à vous tous.

  • Smile (5)
Julie93

Commentaire de Julie93, le 23/11/2016

Je suis épuisée moi à te suivre Oss ! (lol)
C'est vrai qu'on n'a jamais fini à Paris et, même si Paris ne m'attire pas trop, j'avoue éprouver du plaisir à chacune de mes visites

  • Smile (5)
Adeloupian

Commentaire de Adeloupian, le 24/11/2016

Bel avis Oss et bel effort physique .
Pour avoir parcouru des boulevards à pied , muni du plan de l'arrondissement pour rendre visite à des adhérents , j'étais épuisé en fin de journée .
On ne s'imagine pas les distances parcourues et restant à parcourir .
Merci Oss !

  • Smile (4)
Signaler un abus
Donnez votre avis,
cumulez des points
Guidé Libre
1- Cliquez sur les étoiles et commentez
Qualité de vie Note 1Note 1Note 1Note 1Note 1
Commerces Note 2Note 2Note 2Note 2Note 2
Infrastructures Note 3Note 3Note 3Note 3Note 3
Environnement Note 4Note 4Note 4Note 4Note 4
2- Complétez votre avis (facultatif)
Complétez votre avis (facultatif)

0 caractère (100 caractères minimum).

En validant, je certifie sur l'honneur avoir visité récemment cette adresse et que cet avis reflète ma propre expérience et mon opinion authentique. Je comprends que Justacoté applique une politique de tolérance zéro sur les faux avis.

1- Ecrivez un avis
2- Cliquez sur les étoiles pour attribuer votre note
Qualité de vie Note 1Note 1Note 1Note 1Note 1
Commerces Note 2Note 2Note 2Note 2Note 2
Infrastructures Note 3Note 3Note 3Note 3Note 3
Environnement Note 4Note 4Note 4Note 4Note 4
3- Date de l'expérience :

En validant, je certifie sur l'honneur avoir visité récemment cette adresse et que cet avis reflète ma propre expérience et mon opinion authentique. Je comprends que Justacoté applique une politique de tolérance zéro sur les faux avis.

Vous êtes sur la page Paris - Les Boulevards Du Viiième à Paris 8. Découvrez d'autres Villes et quartiers à Paris 8, mais aussi les meilleures adresses Culture, Loisirs et Voyages.