pixel FB
Partageons nos bonnes adresses
Trouvez les meilleures adresses !

Les liens du coeur sont il + forts que les liens du sang ? : discussion

Cyndel
Cyndel le 05/07/2012 à 11h07
Bonjour à toutes !

Je ne vais pas épiloguer sur mon histoire car elle serait trop longue à raconter (d'ailleurs j'ai commencé à écrire à ce sujet) ; pour avoir été élevée et aimée par d'autres personnes que mes parents ; je peux témoigner de la vraie richesse des liens du coeur.
Parce que sans mes "parents de coeur" je ne serai pas là aujourd'hui... c'est une histoire aussi déchirante que touchante, mais émouvante et unique puisque c'est l'histoire d'une petite fille qui est née à la suite "d'un drame familial" ; un enfant que la mère naturelle n'a jamais su aimer. Une petite fille qui a grandi dans l'indifférence maternelle la + totale. Pourtant, sa bonne étoile lui a donné une maman de coeur (une mère nourricière) qui a su l'aimer d'un amour indéfectible. Car l'amour est un miroir à facettes. On peut en donner autant qu'en recevoir. Mais on peut aussi donner la vie à un enfant sans l'aimer pour autant. Cette petite fille qui vit encore au fond de moi, pleure toujours et se dit : Maman, pourquoi tu m'aimes pas ?
  • Elite
  • Smile

Espee05
Espee05 05/07/2012 à 15h45

Pour moi, les lien du coeur valent bien plus que les liens du sang.
Les liens du coeur sont choisis, les liens du sang sont subis.
Comme dit le dicton "on choisit ses amis, pas sa famille", eh bien je trouve cela très sensé.
On est dans une culture où l'on nous assène dès notre plus jeune âge que l'on doit aimer ses parents, ses frères, ses soeurs...
Alors nos parents, je crois qu'on les aime viscéralement, maintenant, on peut se sentir mal aimé, ne pas recevoir l'amour que l'on attend et de la façon dont on l'attend.
Aucune loi ne nous oblige à aimer les gens qui sont du même sang que nous.
Pour les relations frères et soeurs, qu'est ce qui m'oblige à aimer ma soeur ou mon frère ? nous sommes imposés l'un(e) à l'autre par les lois de la nature !
J'ai discuté avec une amie de 15 mon aînée, et elle a perdu sa maman il y a quelques mois. Elle a 4 soeurs, et j'ai toujours eu l'impression que ces soeurs étaient très liées entre elle, qu'elles avaient une relation particulière.
En fait, depuis le DC de la maman, elles n'ont quasiment plus de contact, pas parce qu'elles ne s'aiment pas ou se détestent, mais parce que le "liant" n'est plus là, la maman était le liant de cette fratrie, le liant n'est plus, naturellement, sans heurt, elles sont plus distantes des unes des autres...

Je me dis que pour certaines personnes (dont certaines dans ma propre famille) dire ce genre de chose est intolérable, de quel droit ?? c'est n'importe quoi !!!
Eh bien je ne crois pas.

Aujourd'hui, après avoir répondu à une demande des liens du sang, je suis rejetée parce que ce qui a été entendu (et pourtant piailler depuis des années), n'était pas ce qui était attendu, et le système familial a préféré préserver son équilibre plutôt que de m'entendre et mettre l'équilibre en péril.
Aujourd'hui, ce sont les liens du coeur qui m'aident, ces liens là, ils sont fiables, ils sont vrais, ils ne sont pas subis, ils ne sont pas imposés par la nature, ils sont choisis.

Si dans certaines famille les liens du sang débouchent sur de belles relations, alors tant mieux, c'est beau...sinon, moi j'ai compris une chose : je ne me forcerai plus à être celle qu'ils veulent que je sois, je suis moi-même et non plus un leurre, un masque, ça ne leur plaît pas...l'amour est inconditionnel...là le leur est conditionnel, si je ne suis pas comme je devrai être, alors je suis méchante...bon ben 15 ans à subir, j'ai choisi de prendre mes distances depuis quasi un an...

Donc pour moi, clairement, les liens du coeurs ont un sens plus importants et sont plus essentiels à ma vie que les liens du sang (qui me blessent et m'abîment)

  • Elite
  • Smile

Justacote
Message d'un ancien Justacotin 05/07/2012 à 16h25

je ne vais pas écrire longuement mais juste répondre à la question qui est posée et là je dirai :
cent mille fois OUI les liens du coeurs peuvent être plus fort que les liens du sang

merci pour ce sujet qui m'étreint le coeur pour diverses raisons ♥ ♥ ♥

Cyndel
Cyndel 05/07/2012 à 16h47

Je pense que ce sujet touche beaucoup de gens. Car nous avons tous + ou moins vécu des moments difficiles dans notre parcours.
Il y a aussi des secrets de famille qu'on ne soupçonnerait même pas !
Après chacun est différent, chacun relève l'épreuve comme il peut.
Mais je peux dire qu'il faut avoir une forte volonté et une personnalité extrêmement vaillante pour vivre certaines douleurs depuis l'enfance.
Car la famille c'est l'endroit (le berceau de notre enfance) d'où on vient pour savoir où l'on va... je lis un livre à ce sujet en ce moment.
"Des cailloux dans le ventre" de Jon Bauer. Magnifique ouvrage.
Je suis la preuve vivante que l'on peut renaître du malheur, on peut aimer la vie malgré tout, même si on a TOUT perdu, tant que la joie et l'amour de VIVRE existe encore en vous même, vous avez l'essentiel... l'Amour sous toutes ses formes !

  • Elite
  • Smile

Cyndel
Cyndel 05/07/2012 à 17h01

Espee05 : sachez que vous n'avez pas à vous justifier vis à vis de votre famille ! être soi même c'est une des + grandes valeurs de ce monde ! Soyez en fière !
La famille est une sorte de moule, on naît certes, mais on est censé grandir donc évoluer dans "ce même moule"... le problème c'est que nous sommes tous différents. Mère Nature a voulu la diversité des mentalités, des personnalités, le caractère etc... donc nous sommes avant tout ce que nous avons envie d'être.
Nous suivons instinctivement ce que nous dicte notre coeur. Alors, au diable les personnes qui vous font souffrir inutilement !!! ou pire si comme moi, on vous oublie dans l'indifférence c'est encore pire que la haine puisque la haine est un sentiment malgré tout. L'indifférence est selon moi le pire des mépris...
Personnellement depuis le décès de ma mère nourricière, j'ai beaucoup relativisé sur ma "famille naturelle". Je préfère faire une CROIX sur une famille transparente, invisible et sans coeur qui ne m'apporte rien dans la vie, plutôt que de m'encombrer avec une "famille fantôme" qui me fait de la peine ! Chacun est libre. A méditer.

  • Elite
  • Smile

Justacote
Message d'un ancien Justacotin 05/07/2012 à 22h30

Bonjour Cyndel !
Merci pour l'ouverture de ce nouveau sujet !

Justacote
Message d'un ancien Justacotin 06/07/2012 à 00h14

Moi , j'ai eu la chance que les liens du sang correspondent aux liens des coeurs. J'ai ramé et je rame encore pour vivre sans cette évidente relation que j'avais avec ma maman (qui est décédée). C'est ma propre histoire et ça n'enlève pas le fait que je conçois qu'en fonction de sa famille on ne se sente pas toujours à sa place , pas toujours aimé et qu'en effet on puisse trouver des liens d'apaisement et de bien-être auprès de personnes qui ne nous sont pas liés par le sang mais par l'alchimie des sentiments et des sensations.
D'ailleurs , quand cela se produit ; quand on reconnait chez quelqu'un ce lien improbable ça a quelque chose de magique. c'est un peu comme tomber amoureux ... Se dire qu'un autre est juste fait pour nous et qu'on a trouvé sa place.

Le refrain de cette chanson dit l'essentiel je crois : [Lien]
Et puis , cette magnifique chanson se prête aussi à accompagner le sujet : [Lien]

J'ai dans ma vie des gens de coeur qui me semblent si simplement de ma famille. C'est une belle chose à ressentir et à vivre. D'ailleurs , demain soir je dine avec cette famille de coeur et de choeur .

Cyndel
Cyndel 06/07/2012 à 10h28

Bonjour AnnKrys, votre histoire est simple et belle, vous êtes de celles qui ont la chance, peut-être même le privilège, d'avoir semble t-il une famille aimante et unie.
C'est le rêve de ma vie ! Car moi, j'ai vécu ma petite enfance auprès de parents nourriciers pendant 6 ans, mais au moment de rentrer à l'école primaire, ma mère m'a arrachée de force du jour au lendemain, à cette famille qui m'a toujours aimée et choyée. Inutile de vous dire combien j'ai vécu cela comme une déchirure atroce dans mon coeur, cela m'a bouleversée et traumatisée d'être séparée ainsi de la seule vraie famille que je n'ai jamais eue.
Ma mère naturelle n'a JAMAIS su m'aimer. Elle ne m'a récupérée que pour me détruire psychologiquement, pendant longtemps.
A présent, il n'y a plus aucun contact entre nous, je n'ai plus envie de fermer les yeux comme avant sur les souffrances infligées injustement ; car selon moi, on a pas le droit de faire souffrir un enfant, et encore moins le sien ! Un enfant n'a pas à payer le prix des erreurs de ses parents !
Et pourtant...
A cause d'elle, ma vie est long parcours d'injustices et de malchance (pour ne pas parler de malheur !) aujourd'hui encore ma mère naturelle ne représente qu'un énorme point d'interrogation dans ma vie, et elle restera je pense, une énigme impossible à élucider. Voilà pourquoi, dans mon coeur ma vraie mère : c'était ma mère nourricière, ma "nounou" la seule femme au monde qui m'a vraiment aimée comme son propre enfant. Certes, elle ne m'a pas donné la vie, elle a fait beaucoup mieux : elle m'a fait renaître.
Je ne pourrais jamais l'oublier.
Je vous souhaite AnnKrys, à vous et à vos proches encore beaucoup d'amour.
Et vraiment plein de BONHEUR en FAMILLE. Car ce petit monde qu'est le vôtre, c'est votre PILIER. Alors, faites tout pour le GARDER, tel un trésor, il faut le protéger, et surtout dire à vos proches, QUE VOUS LES AIMEZ. C'est important de dire aux personnes qu'on aime, qu'on les aime, TOUT SIMPLEMENT.
Bien à vous !

  • Elite
  • Smile

Mababe
Mababe 06/07/2012 à 10h45

Très émue par ton récit Cyndel... Et celui d'Espee et toutes les autres.

Je suis d'accord avec vous, les liens du coeur sont toujours plus forts que les liens du sang, même si sans ce "lien de sang" nous sommes comme "invalide" d'une partie de nous... Je ne tiens pas à raconter mon histoire et celle de ma maman ici, ce serait bien trop long, mais il me manque une partie de ce "lien de sang" qui me tourmente, et de plus en plus avec la maturité.
Aujourd'hui mon équilibre je le dois à ma maman "de sang", mais je ne connais pas ses vraies origines (son père et donc mon grand père) et ça me manque...

  • Équipe Justacoté
  • Smile

Cyndel
Cyndel 06/07/2012 à 12h51

Cela est bien naturel Mababe, de ressentir un "certain vide" dans la vie.
On a tous besoin de connaître notre "histoire" pour savoir qui on est et où l'on va, cela détermine bien souvent nos choix, nos rêves, nos différentes opportunités aussi...
Le problème c'est que rares sont les familles qui n'ont pas de "non-dits" ; de secrets perdus dans le silence, de drames inavouables, des erreurs parfois impardonnables ou des "pièces de puzzle" qui se sont éparpillées sans pouvoir les rassembler.
Le + souvent, on dit avoir agit de telle ou telle manière, pour PROTÉGER mais finalement on fait + de mal que de bien. Toute vérité n'est peut-être pas bonne à dire ? Néanmoins, je préfère SAVOIR les choses, au moins on sait à quoi s'en tenir, après on fait le tri. Autrement, c'est très difficile de se construire lorsqu'il manque des pages au livre de votre vie.

  • Elite
  • Smile

Cyndel
Cyndel 06/07/2012 à 12h54

AnnKrys MERCI BEAUCOUP pour la chanson de JJ Goldmann c'est super j'adore ce chanteur il est génial. Je ne connais pas cette chanson, merci de me l'avoir faite découvrir. de tout coeur merci

  • Elite
  • Smile

Cyndel
Cyndel 06/07/2012 à 12h56

J'ai écouté toute la chanson elle est en effet idéale pour le sujet, bravo et merci AnnKrys tu es super !!!

  • Elite
  • Smile

Cyndel
Cyndel 06/07/2012 à 12h58

La chanson de Serge LAMA est très belle aussi. Merci

  • Elite
  • Smile

Espee05
Espee05 06/07/2012 à 16h40

Depuis que je suis ado cette chanson de JJG m'a fait comprendre que ce que je ressentais n'était pas un ressenti isolé, pour que quelqu'un le chante, c'est que cette réalité existe bien pour d'autres. ma soeur m'en a voulu très longtemps (et sûrement encore) le jour où j'ai partagé cette chanson sur FB, aujourd'hui, ma soeur et moi ne sommes plus amies sur FB et nous ne nous sommes pas vues depuis un an.

Les liens du sang sont pesants quand on sent qu'on a comme une épée de Damoclès au dessus de la tête, la pression de devoir appeler au moins une fois par semaine sinon on entend "ah tiens, je croyais que t'étais morte !", quand l'autre met la pression pour que ce soit vous qui appeliez et pas lui, quand vous vous retrouvez à écouter pendant une heure les histoires de l'autre qui ne vous demande jamais comment vous allez, et s'il ou elle, pose la question et que vous osez dire "ben moi, ça va moyen", étrangement, l'interlocuteur qui vient de s'épancher durant une heure vous salue et vous vous retrouvez le bec dans l'eau.

Moi je me sens enfin libre depuis que j'ai pris de la distance, je sais que mes ami(e)s sont formidables et que les avoir est une réelle chance.

maintenant, parce que ce sont les liens du sang, "rompre" est douloureux, parce qu'on aimerait tellement trouver au sein de sa famille ce que l'on trouve ailleurs.
Et pour la petite histoire j'ai grandi selon le précepte que dans la vie, il n'y a que la famille qui compte, les autres ne sont que des étrangers.
Eh bien je ne regrette pas d'être sortie de ce système là !!! Maintenant, dire que je saute de joie du fait d'avoir mis les voiles, non...et le plus dur, c'est le lien avec ma mère, j'aurai aimé que ma maman soit là pour moi, or ç'a toujours été l'inverse....et je n'ai que la trentaine...petite, quand je pleurai, elle venait me consoler, et puis se mettait à pleurer à son tour, alors moi, en bonne fille que je me devais d'être, je sécher mes larmes pour consoler ma mère.

On fait des constats, on en tire des conclusions, et on essaie de choisir ce qu'il y a des mieux pour soi, pour pouvoir mener à bien sa vie.

les personnes qui ont la chance d'avoir de belles relations avec leurs parents, je dis bravo aux parents, car si le lien existe, c'est que ce sont les parents qui l'ont bien nourri, que la nourriture affective a été suffisamment bonne pour que ce lien existe et permette la sécurité.
Quand ce lien a été mal nourri, la sécurité n'est pas au RDV, et cela fait des dégâts, autant les ami(e)s peuvent se substituer à une fratrie, autant, personne ne se substituera à la mère, la mère est celle qui donne la vie, celle par qui nous sommes devenus des êtres humains vivants (bon, le père y a joué un rôle aussi bien évidemment !!) mais le lien à la mère est unique, et quand il n'est pas satisfaisant, c'est douloureux.

On peut sentir qu'on a une dette envers celle qui a donné la vie, on peut se sentir déloyal et coupable quand on prend de la distance avec, ce sont des ressentis perturbants et douloureux. Certains passent leur vie à essayer de faire de ce lien celui qu'ils attendent, parce qu'un enfant, qu'il ait 3 moi, 10 ans ou 60 ans est toujours "l'enfant de", et l'enfant en nous a besoin de ce lien, ce lien est rassurant lorsqu'il est bienveillant, il est bénéfique à chacun....et il est un lien du coeur.

  • Elite
  • Smile

Mababe
Mababe 06/07/2012 à 16h43

Très belles chansons, je suis très émue par cette discussion, Annkrys incroyablement vrai ce que tu dis :

"Que l'on puisse trouver des liens d'apaisement et de bien-être auprès de personnes qui ne nous sont pas liés par le sang mais par l'alchimie des sentiments et des sensations.
D'ailleurs , quand cela se produit ; quand on reconnait chez quelqu'un ce lien improbable ça a quelque chose de magique. c'est un peu comme tomber amoureux ... Se dire qu'un autre est juste fait pour nous et qu'on a trouvé sa place."

Et cela arrive parfois aussi avec des personnes qu'on n'aurait jamais cru rencontrer... Un regard, un échange ou une parole, et hop... C'est magique comme tu dis ! Certains êtres humains se correspondent et ça devient comme une évidence !

  • Équipe Justacoté
  • Smile

Alina
Alina 06/07/2012 à 20h54

Un beau et important sujet qui nous touche tou(te)s à un moment donné de notre vie, Cyndel ! Merci de l'avoir ouvert.
La lecture de chacun de vos écrits m'a vraiment beaucoup émue...
Je ne vais pas être longue, vous me pardonnerez car il est difficile pour moi d'en parler mais je suis entièrement d'accord (et sur quelques propos d'entre vous, je me suis reconnue) : les liens du coeur peuvent être plus forts que les liens du sang !
Annkrys, merci pour tes commentaires souvent illustrés par des chansons qui sont entièrement en adéquation avec les situations. Tout est dit !

  • Elite
  • Smile

Justacote
Message d'un ancien Justacotin 07/07/2012 à 08h09

En plus , Alina , pour moi la chanson de Lama boucle la boucle car Serge Lama est un héritage de ma Maman. Accessoirement , on le croit uniquement attaché à la gaudriole mais il a des tas de jolies et profondes chansons. Elles ont bercé mon enfance et par la force des choses je les connais ... Et je crois que je n'entends leur message que depuis que ma mère est partie.
Comme un cadeau post mortem...
Du Vivant de ma mère ,je la taquinais souvent sur son chanteur au firmament (et elle se moquait gentiement de mon belâtre de Julien Clerc! C'était notre petite guerre sans conviction ! lol). Enfin , bon , c'est trop long et trop personnel à raconter mais il y a une vraie histoire profonde avec Serge Lama.

Donc c'est d'autant plus chouette d'avoir pu rebondir sur le sujet avec un titre de lui .

Pour Goldman ... C'est un homme très attaché à la psychologie et on éprouve en effet souvent un sentiment d'adhésion avec les paroles de ses chansons , dans lesquels on reconnait quelque chose de nous même. C'est toujours dit avec des mots simples qu'on aurait pas su trouver et ça fait du bien.

Bettyoups
Bettyoups 07/07/2012 à 13h40

Pour moi, les liens de coeur sont aussi importants que ceux du sang, et pour ma part, j en ai un besoin, oui un besoin viscéral de ses liens ; nous habitons loin de notre famille et nos retrouvailles , surtout avec ma belle famille que j adore , sont chaleureuses ; ici nous avons quelques des amitiés fortes, avec lesquelles nous sommes comme des frères ou sœurs et essayons de profiter au mieux de leur présence ! Nous aimons, la chaleur de ses moments passés ensembles et essayons d en passer le plus possibles ! Et de temps en temps , avec ceux qui sont partis nous nous retrouvons et la, c la joie!

  • Ambassadeur
  • Smile

Cyndel
Cyndel 09/07/2012 à 10h19

Bonjour Mesdames !!

Je vois qu'on a continué à discuter sans moi !!!!!! LOL (rires.......)
Je n'étais pas connectée ce week-end... désolée !!!
C'est un sujet bien bouleversant pour nous toutes, car que ce soit dans la joie ou dans la peine, les liens affectifs sont bien souvent les + forts.
Je vous avoue, que depuis le décès soudain de ma mère nourricière en mai dernier, j'ai le sentiment d'avoir perdu une partie de moi ! je ressens comme un grand vide qui m'étouffe de chagrin, je me sens inconsolable depuis qu'elle m'a "quittée". Je réalise qu'à présent, sans elle, je suis vraiment devenue orpheline et je me demande parfois si la douleur serait la même pour ma mère naturelle... sincèrement, je ne pense pas. Pour moi, c'est bien la preuve que les liens affectifs sont + intenses, beaucoup + fusionnels et VRAIS que les liens du sang. Et au moins avec ma nounou, j'ai su que ce n'était pas un AMOUR à SENS UNIQUE comme avec ma vraie mère. Ma nounou, m'a VRAIMENT aimée autant que je l'ai aimée, c'était un réel échange entre nous, un vrai partage, ce que devrait toujours être l'amour (l'affection) d'ailleurs, mais cela n'est pas toujours le cas ! hélas... il y a une chanson qui va de pair avec notre sujet mais je n'ai pas trouvé le lien : "l'AMOUR EN DÉSORDRE" chantée par Mimie Mathy.
J'avoue que cette chanson me fait penser (et pleurer aussi) à ma nounou.
Cette belle chanson parle justement de LA FORCE des liens du coeur et surtout de l'authenticité des sentiments éprouvés pour quelqu'un avec qui on a pas forcément de lien du sang.

  • Elite
  • Smile

Mababe
Mababe 09/07/2012 à 10h25

Cyndel, je suis de tout coeur avec toi...

J'ai perdu aussi ma maman (de sang) il y a tout juste 1 mois...
C'est un véritable désert affectif la perte de sa maman, et même si c'était ta maman de coeur, ho ! Que je te comprends !

Il faut continuer à avancer, j'avoue que c'est difficile. On est tout le temps "dans les nuages", on vit "au ralentis" à la manière des escargots.

Je t'embrasse


  • Équipe Justacoté
  • Smile

Cyndel
Cyndel 09/07/2012 à 10h30

Bonjour Mesdames !!

Je vois qu'on a continué à discuter sans moi !!!!!! LOL (rires.......)
Je n'étais pas connectée ce week-end... désolée !!!
C'est un sujet bien bouleversant pour nous toutes, car que ce soit dans la joie ou dans la peine, les liens affectifs sont bien souvent les + forts.
Je vous avoue, que depuis le décès soudain de ma mère nourricière en mai dernier, j'ai le sentiment d'avoir perdu une partie de moi ! je ressens comme un grand vide qui m'étouffe de chagrin, je me sens inconsolable depuis qu'elle m'a "quittée". Je réalise qu'à présent, sans elle, je suis vraiment devenue orpheline et je me demande parfois si la douleur serait la même pour ma mère naturelle... sincèrement, je ne pense pas. Pour moi, c'est bien la preuve que les liens affectifs sont + intenses, beaucoup + fusionnels et VRAIS que les liens du sang. Et au moins avec ma nounou, j'ai su que ce n'était pas un AMOUR à SENS UNIQUE comme avec ma vraie mère. Ma nounou, m'a VRAIMENT aimée autant que je l'ai aimée, c'était un réel échange entre nous, un vrai partage, ce que devrait toujours être l'amour (l'affection) d'ailleurs, mais cela n'est pas toujours le cas ! hélas... il y a une chanson qui va de pair avec notre sujet mais je n'ai pas trouvé le lien : "l'AMOUR EN DÉSORDRE" chantée par Mimie Mathy.
J'avoue que cette chanson me fait penser (et pleurer aussi) à ma nounou.
Cette belle chanson parle justement de LA FORCE des liens du coeur et surtout de l'authenticité des sentiments éprouvés pour quelqu'un avec qui on a pas forcément de lien du sang.

  • Elite
  • Smile

Signaler un abus

Répondre

Envie de partager votre opinion ? Les Justacotins sont impatients de vous lire !


Répondre