pixel FB
Partageons nos bonnes adresses
Trouvez les meilleures adresses !

UN P'TIT TOUR EN AVION : discussion

Oss
Oss le 14/06/2022 à 19h35
image


Vendredi 20 mai 2022 - 14h30 - aérodrome de Rochefort.

Au mois de juillet de l'année dernière, pour mon anniversaire, il m'a été offert un coffret : Vol au-dessus de l'embouchure de la Charente pour deux personnes. Cette offre était valable une année et, ce vendredi 20 mai dernier, avec mon fils, nous avons donc effectué ce vol. Durée 30 minutes environ.
Comme je voulais absolument survoler ma maison, j'ai demandé au pilote la possibilité de le faire, moyennant une allonge financière pour la durée du vol supplémentaire. Nous nous sommes mis d'accord et, pour une durée de 50 mn, le rêve devint réalité.

"Tour de contrôle, permission pour rejoindre la piste pour un vol touristique de 50 mn environ. Ok allez-y"

Prendre place dans un cockpit aussi restreint que cet avion, relève de la gageure pour des gabarits comme ceux de mon fils et de moi-même... et de celui du pilote. Bref, écoutant les consignes pour savoir où poser les pieds sur l'aile et pour s'installer à l'intérieur, nous sommes parvenus à nos fins. Check-list du pilote, casque sur les oreilles, micro devant la bouche. A ce moment, on ne se pose pas de question pour savoir si le tout a bien été désinfecté, on s'en remet au Dieu infirmier...

J'ai pris place à côté du pilote. Un homme très sympathique, ancien pilote d'hélicoptères dans l'armée de Terre. Nous parlions presque le même langage. Je lui pose quelques questions sur la vitesse de croisière, l'altitude... : 165 km/h - 2 600 pieds (environ 800 m) - vent 50 nœuds. Le temps est magnifique, la marée basse, ce qui nous donnera de belles couleurs de la mer et de la côte.

Entrée de la piste. Le pilote effectue un point fixe afin de chauffer le moteur pour le décollage à venir. L'avion tremble de toute sa carcasse. Le pilote contrôle ses cadrans, pousse une manette, en relève une autre. Le moteur s'assagît au bout d'un instant.

"Tour de contrôle pour une autorisation à décoller. Autorisation accordée, bonne promenade !" Mon fils pose sa main sur mon épaule, un signe de complicité tellement attendue pour tous les deux ! Je mets ma main sur la sienne, serre ses doigts, le moteur vrombit, les freins sont lâchés L'avion roule fièrement, j'ai un large sourire de satisfaction, mon cœur est heureux et l'avion s'arrache et grimpe vers le soleil.

image

image


Sous nos yeux écarquillés, les champs se rangent, les rubans de routes s'insinuent entre les étangs, les bassins, les canaux. L'avion grimpe encore et déjà, la citadelle de Brouage se dévoile. Nous apercevons parfaitement ses remparts, les maisons intramuros et surtout la mer qui se situe à 3 kms de Brouage. Brouage était un port jadis où les navires venus de toute l'Europe venaient se charger en sel, la monnaie d'échange de l'époque. Brouage était entourée de marais salant réputés, créés par les romains puis repris par les protestants, puis par les catholiques puis repris par les protestants et, finalement, Richelieu a décidé de chasser les protestants (qui ont été s'installer à La Rochelle...) et de continuer le commerce du sel pour le Roi Louis XIII.

image


Ces navires qui venaient se charger en sel, arrivaient lestés de grosses pierres. Ils se débarrassaient de ces pierres en les laissant près du rivage de Brouage. Finalement, d'années en années, ces pierres ont envasé le port de Brouage, créant des terres plus ou moins fertiles et destinées surtout à l'élevage. L'exploitation du sel fut abandonnée et Brouage perdit de sa gloire. Toutefois, quelques années plus tard, vers 1660, le Roi Louis XIV, devant se marier avec l'infante d'Espagne à Saint Jean de Luz, venait fréquemment à Brouage, non pas pour déguster que des huîtres qu'il affectionnait mais, il venait rencontrer l'une de ses maîtresses, Marie Mancini, nièce de Mazarin. Celui-ci voyait d'un mauvais œil cette liaison car le Roi était plutôt destiné au mariage espagnol. Sacré Louis va !

Après Brouage, nous arrivons au pont qui relie l'Ile d'Oléron au continent. Sous nos yeux, les bassins d'huîtres de Marennes et de Bourcefranc se mirent au soleil : rectangles magiques, parfaitement alignés, trésors de notre région.
image

image


Sur la droite du pont, vous pouvez apercevoir une avancée dans la mer. Il s'agit d'une digue au bout de laquelle un bac de passage de voitures et de piétons emmenait tout ce beau monde de l'autre côté, alors que le pont n'existait pas encore (fin des années 60).

Lorsque que la ville et l'arsenal de Rochefort furent créés en 1666 par la volonté de Louis XIV et du génie de Colbert, l'estuaire de la Charente devait être défendu des attaques des anglais. Ainsi, de nombreux forts furent édifiés de Fouras à Marennes, en passant par l'île d'Aix et l'île Madame. Vue d'avion, on comprend mieux la stratégie de ces hommes illustres.

Passé le pont, nous survolons la ville du Château d'Oléron, avec ses remparts et son fort. Un peu plus haut, nous arrivons sur Boyardville et sa très belle plage.
image

image


Le pilote nous commente certaines anecdotes de l'histoire de cette région, penche l'avion sur la gauche ou la droite afin que nous puissions faire de belles photos.

Nous quittons l'île d'Oléron pour rejoindre le fort Boyard. Privilège de l'œil, enthousiasme que vous devinez aisément. Le fort est là sous nos ailes. Il nous semble qu'un tournage est en cours car le ponton est bien chargé et l'on voit des personnes s'afférer.

Construit sur un minuscule caillou entouré d'un banc de sable, le fort fut édifier par la volonté du Roi et de Colbert. Il devait défendre l'entrée de l'embouchure de la Charente. De nombreux bagnards y laissèrent leur vie. On construisit de longues barques solides afin de transporter des quantités phénoménales de pierres en tout genre : celle des fondations et celles, de taille, pour le fort. Les tempêtes avaient raison des ouvrages et il fallait tout recommencer. A l'origine, le fort n'avait qu'un étage et une armada de canons. Par la suite, deux autres étages (actuels) furent montés, ressemblant à un navire de guerre de l'époque, armé de 74 canons. Lorsque Napoléon rendit visite au littoral charentais et qu'il vit ce fort, il abandonna de suite sa construction et son principal intérêt pour la défense de l'arsenal de Rochefort. Pourquoi ? Parce que les armes avaient évoluées, leur puissance également et les canons du fort devinrent rapidement obsolètes. Combien d'hommes sont morts pour cette construction ? Combien de deniers de la Nation furent dépensés ? Il fut abandonné, laissé aux volontés des intempéries. Un désastre !
Dans les années 60 / 70, un industriel belge l'acheta pour trois fois rien. Il voulait en faire un hôtel restaurant, avec une piste pour hélicoptères sur le toit. Projet abandonné rapidement mais repris par Alain Delon et Lino Ventura qui en parlent dans le film "Les Aventuriers". Dans les années 80, Antenne 2 le racheta, le rénova et vous connaissez la célèbre émission...
image

image


Et puis, une perle en forme de haricot se profile : l'île d'Aix ! Une petite merveille préservée car il n'y a que des vélos qui peuvent circuler. J'avoue que j'ai un faible pour cette île. D'abord parce qu'elle est magnifique et puis elle est riche d'un passé Historique. Fermez les yeux et imaginez qu'au-dessous de vous, trois navires son amarrés : la frégate La Méduse, la corvette L'Echo et le brick L'Argus. Des marins rentrent dans les cales des tonnes de marchandises car, demain, on lèvera l'ancre pour rejoindre le Sénégal. Nous sommes en 1816. Le Sénégal vient d'être rétrocédé à la France par les Anglais et on va aller livrer du matériel, des hommes, des administratifs. Des soldats débarqueront, prendront possession de Dakar, établiront une colonie. Le capitaine de frégate, Duroy de Chaumareys sera le commandant de la Méduse et commandera cette escadre. Mais voilà, ce marin n'a pas navigué depuis longtemps et il ne connait pas les côtes africaines. Son état-major déploie les cartes, lui montre les routes à suivre sous la mousson qui arrive. Mais cet homme n'en fait qu'à sa tête, prétend qu'il est un marin hors-pair et qu'il n'a pas besoin de conseils. Les navires prennent la mer, la Méduse navigue dangereusement sur les hauts fonds de sable de la côte mauritanienne, le commandant fait fi des recommandations de son équipage, menace de les mettre aux fers et l'accident arriva. La Méduse s'échoua très loin des côtes, impossible de le remorquer, on l'abandonna et l'équipage avec, sauf les officiers.... On mangera toutes les vivres et après, ce sera les morts...
image

image


Fouras prend la place de l'île d'Aix
image

image


Un petit coup d'œil sur la droite à l'île Madame, ma petite perle où j'emmène à chaque fois mes enfants et petits enfants pour rechercher des coquillages et déguster des huîtres sauvages. On s'amuse, on rit, on fait les fous... !
image


Et puis Rochefort...
image

image


et la Corderie Royale
image


Et enfin Tonnay Charente
image

image


Ma maison est quelque part là-dessous.

ET voilà, c'est fini; J'espère que ce diaporama vous aura plu; Je peux vous dire que j'ai réalisé l'un de mes rêves, celui de survoler l'embouchure de la Charente et surtout voir ma maison d'en haut...

Avec mon fils nous avons tutoyé les anges...
image


  • Ambassadeur
  • Smile (3)

Bettyoups
Bettyoups 14/06/2022 à 20h38

Un vrai plaisir OSS ! Merci beaucoup pour ce voyage, j'y étais complètement grâce à ces belles photos !

  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Julie93
Julie93 15/06/2022 à 13h38

Quel beau reportage ! bravo et merci Oss, tu le vends à la télé bientôt ?

  • Ambassadeur
  • Smile (1)

Oss
Oss 15/06/2022 à 18h19

Merci les filles. Ah julie93, tu me donnes une idée pour le vendre...

  • Ambassadeur
  • Smile (1)

Bettyoups
Bettyoups 15/06/2022 à 19h18

J'avais pensé à que tu le présentes à côté de ton livre d'or....

  • Ambassadeur
  • Smile (1)

Wendy35
Wendy35 15/06/2022 à 22h52

Merci , Oss , pour ce beau voyage dans les airs ! J’ai , moi aussi , fait cette expérience en Juin dernier ( vol au- dessus de Mulhouse et de la région jusqu’à Bâle ) avec des amis . Fantastique ! En plus on était vraiment bien là haut alors qu’il faisait 35 degrés en bas ,à l’aéroclub !
Comme toi , nous avons ‘oublié’ l, le temps du vol , que Corona n’était sans doute pas loin !

  • Ambassadeur
  • Smile (1)

Oss
Oss 15/06/2022 à 23h05

Très bonne idée Bettyoups !

Merci wendy35

  • Ambassadeur
  • Smile (1)

Oss
Oss 16/06/2022 à 12h40

Pour votre information, dans la cour du musée de la Marine à Rochefort, a été construite la réplique au 1000ème du radeau de la Méduse. C'est un moment incontournable de la visite de Rochefort.

  • Ambassadeur
  • Smile

Mababe
Mababe 17/06/2022 à 09h20

Quel magnifique voyage Oss, une belle expérience à vivre au moins une fois dans sa vie

  • Équipe Justacoté
  • Smile (1)

Oss
Oss 17/06/2022 à 10h51

Merci Mababe

  • Ambassadeur
  • Smile

Dany80
Dany80 18/06/2022 à 21h18

oss je viens de voir seulement ce merveilleux voyage dans les airs, j'ai relu plusieurs fois et j'ai prix grand plaisir à faire ce voyage, comme ci j'y étais...et avec des photos magnifiques, tellement bien rédigé, expliqué, détaillé, un reportage qui m'a transporté ! merci oss !

  • Ambassadeur
  • Smile (1)

Oss
Oss 18/06/2022 à 23h16

Je t'en prie Dany80. Merci à toi.

  • Ambassadeur
  • Smile (1)

Signaler un abus

Répondre

Envie de partager votre opinion ? Les Justacotins sont impatients de vous lire !


Répondre