pixel FB
Partageons nos bonnes adresses
Trouvez les meilleures adresses !

Obésité : discussion

Maliko
Maliko le 21/10/2018 à 09h36
Il y longtemps déjà que l'on entend parler d'opération contre l'obésité , je m'y suis intéressée il y a à peu près 15 ans , quand une amie , qui n'en pouvait plus de tous ces régimes , s'est fait opérée avec la méthode de l'anneau gastrique, je vous laisse lire ci-dessous, opération qui s'est très bien passée et cette amie a pu perdre ses 40 kg et en était très heureuse mais car il y a un 'mais' , au bout de quelques années elle a voulu avoir un enfant et a du enlever cette anneau qui n'était pas compatible avec une grossesse, information qu'elle n'avait pas eu....
Et vous, avez vous eu recours à ce type d'opération ou connaissez vous quelqu'un ? Les témoignages sont importants.

L'obésité
  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Oss
Oss 22/10/2018 à 18h36

Personnellement et au travers des lectures et conférences que j'ai pu suivre notamment sur l'obésité et les régimes alimentaires, j'ai pour principe de dire : notre corps humains est constitué de telle façon que chaque viscère, chaque organe, chaque élément qui le compose, ont leur nécessité et sont dotés de fonctions particulières. Ainsi, l'appendice, la vésicule biliaire que l'on enlève parfois par nécessité, influent sur les métabolisme de notre organisme. De ce fait, après avoir assuré leur ablation, les fonctions digestives et hépatiques sont mal assurées. Il est vrai que ces deux organes sont très souvent retirés à cause de calculs importants ou d'inflammations.

L'estomac est, dans la chaîne de la digestion des aliments, vital sont; comme le foie, les intestins, la rate et le pancréas, des organes vitaux. Dans leur globalité ils sont dotés de fonctions essentielles. Ainsi, l'estomac assure la fabrication d'enzymes nécessaires à la digestion, le pancréas fabriques l'insuline et le glucose après un repas, la rate est, entre autre, le "cimetière des globules rouges. D'autre part, la flore intestinale est présente dans les intestins grâce au passage des aliments et boissons par l'estomac.

Vouloir combattre l'obésité en passant par des opérations telles celles décrites dans ton article, est, à mon sens un combat perdu d'avance. Pourquoi ?

L'obésité peut se gagner en s'éduquant. En effet, prenons conscience un seul instant du nombre de kilos d'aliments qui sont passés par l'estomac depuis notre naissance ! C'e'st comme si l'on prenait conscience du nombre de litres d'essence qui sont passés par le carburateur de notre voiture ! Mais, on ne met pas du diesel dans le moteur de sa voiture qui marche à l'essence et réciproquement. Pour sa voiture, on assure les vidanges régulièrement avec de bonnes huiles etc, etc, etc...

Pour le moteur de notre corps et de ses organes vitaux nous devons à tout prix nous comporter comme un mécanicien responsable. Certes, nous avons tous un passé génétique qui fait que nous sommes grands ou petits, maigres ou gros, malades ou bien portants... Mais nous devons nous responsabiliser à tout prix. Changer notre façon de nous nourrir, manger pour vivre et non pas vivre pour manger, cuire ses aliments al denté et à la vapeur douce, varier ses aliments, manger du poisson, de la viande blanche, de la viande rouge qu'une fois par semaine, abolir les aliments (pour un régime) d'origine laitier (de vache), supprimer tous les sucres raffinés, s'interdire la charcuterie, diminuer complètement le sel, faire du sport, manger des fruits et des légumes de saison et surtout faire soi-même sa cuisine. Prendre du plaisir, éviter le stress, en deux mots : être bien dans sa tête.

N'oublions pas que notre cerveau est notre chef ! C'est lui qui commande l’addiction, c'est lui qui décide et il est très difficile de le dompter. Il garde en mémoire tous vos plaisirs et toutes vos peines. Il sait parfaitement à quel moment il doit intervenir pour vous faire manger sucré alors que vous êtes dans le stress, il sait également vous rappeler qu'un cigarette (ou une boisson) sera nécessaire en cas de manque. Notre cerveau est un ami mais également un ami pervers. Son ennemi ? Votre libre arbitre ! Plus jeune, je fumais jusqu'à deux paquets par jour. Un matin ma femme qui m'entendait tousser m'a dit : Ou tu continues de fumer ou tu prends la porte ! Je suis resté.

Mais que cela a été dur !!! j'ai fait du sport, de la course. J'ai buté les premiers mètres, j'ai craché, vomi, mais je suis arrivé ! J'avais arrêté d'un coup ! Je me souviens avoir éteint ma cigarette et dit : "j'arrête, c'était la dernière !". Mais, une vingtaine d'années plus tard, en dormant, au cours d'un rêve, j'ai rêvé que je fumais et que c'étais délicieux ! Je retrouvais les sensations et les gestes. Au matin, je me suis culpabilisé :"Qu'ai-je fait" ? Ma gorge était sèche et je suis certain que j'aurais fait le geste de prendre une cigarette si j'avais eu un paquet tout proche.

Il y a tellement de tentations autour de nous, il y a tellement d'industriels de la nourriture qui sont abjects et profiteurs. Mais, s'ils le sont, ne sommes-nous pas, nous-mêmes, fautifs ?

Ceci pour dire que le cerveau commande pour nous et que seule notre volonté peut réagir contre lui.

Alors, se faire enlever un morceau d'estomac, se faire placer un anneau tout en sachant que nous devrons nous faire suivre toute la vie, tout en sachant qu'il y aura des complications, est-ce que cela vaut le coup ? Ne peut-on pas s'accepter tels que nous sommes ? Ne pouvons nous pas avoir un peu de réflexion, de sagesse et de volonté ? En tout cas; cela mérite d'y réfléchir.

  • Ambassadeur
  • Smile (3)

Maliko
Maliko 22/10/2018 à 19h07

Merci OSS de donner suite ; effectivement , nous n'avons pas tous des caractères volontaires pour se battre contre son propre corps et comme tu l'as si bien signalé , son cerveau. Maintenant, peut on parler de faute ? On se culpabilise tellement déjà !

  • Ambassadeur
  • Smile (3)

Dany80
Dany80 22/10/2018 à 20h22

En effet j'ai une petite nièce de 25 ans qui s'est fait enlever un bout d'estomac...elle pesait 120 kg, et après d'énormes problèmes.. des rendez-vous successifs à l'hôpital, et toujours surveillée, .elle fait maintenant moins de 60 kg....contente d'avoir perdu ces kg, mais mécontente de son corps...et pas trop bien dans sa tête...elle était beaucoup plus gaie avant...et pourtant sa famille l'avait mise en garde....mais elle était décidée...et elle aurait dû y réfléchir plus sérieusement....c'était il y a 3 ans.

  • Ambassadeur
  • Smile (3)

Oss
Oss 22/10/2018 à 20h34

Il ne faut surtout pas se culpabiliser ! Il faut prendre conscience que son obésité et de facto son mal être, peut se transformer en adoptant une autre condition de vie. Et Dany80 nous le montre bien avec sa nièce qui regrette de s'être fait opérer.

  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Maliko
Maliko 22/10/2018 à 20h49

Merci dany80 pour ce témoignage, pourquoi est elle mécontente de son corps ? A t'elle subi une chirurgie réparatrice après ?
Pas culpabiliser, Oss , ça n'est pas facile quand tout te rappelle que tu es gros ou grosse , les miroirs, les vitrines, les regards, les enfants qui sans le savoir peuvent être cruels...

  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Dany80
Dany80 27/10/2018 à 09h29

Non elle n'a subi aucune chirurgie réparatrice, habillée oui, elle est très bien, mais .....

  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Julie93
Julie93 27/10/2018 à 10h25

Bonjour,

je ne connais pas beaucoup le sujet.
Je pense néanmoins que je ne choisirais jamais l' anneau gastrique !

Je connais quelqu'un qui a envoyé sa fille pendant 1 an dans un centre pour apprendre à mieux s'alimenter, à mieux vivre, à accepter les quelques kilos qui éventuellement resteraient encore en trop pour cette jeune fille...et le résultat était très satisafaisant pour la mère ...et pour la fille

  • Ambassadeur
  • Smile (4)

Maliko
Maliko 28/10/2018 à 18h30

Bonsoir, dany80 , étonnant que le médecin ne lui ai pas parlé de chirurgie réparatrice prise en charge en partie par la sécurité sociale .
Oui, julie93 , il y a aussi cette solution et qu'en est il aujourd'hui pour cette jeune fille ?

  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Maliko
Maliko 01/11/2018 à 08h19

Bonjour, julie93 ?

  • Ambassadeur
  • Smile (1)

Aide12
Aide12 03/11/2018 à 16h53

Bonjour les ami(e)s de la question du poids.
J'ai buté pendant des années sur cette question et j'ai perdu 20 kg avec l'aide d'un médecin micro nutritionniste .
J'en suis arrivé à quelques conclusions personnelles que je vous livre, peut être auront elles du sens pour vous.
- J'ai longtemps dit que j'étais grosse alors que je mangeais peu .
C'est ce que je croyais car lorsque j'ai pesé ce que je mangeais vraiment c'était bien plus que ce dont mon corps avait besoin.
- Nous n’avons pas tous le même métabolisme, les besoins sont différents pour chacun.
- Nous éprouvons le besoin de manger à des moments particuliers de la journée ; ce qui correspond à des sécrétions d'hormone, d'où l’intérêt d'un suivi médical par des médecins qui font faire des analyses très spécifiques.
- J'ai identifié des émotions qui déclenchent chez moi l'envie de manger et en particulier la colère.
- J'ai aussi observé qu'être grosse était une forme d'autopunition ....allo le psy mais ce n’est pas la seule solution utile. Pour moi c'est l'association du médical et du psychologique qui m'ont permis de sortir de ce cycle infernal.
Je souhaite à tous ceux qui le souhaitent de trouver leur solution et de ne pas remplacer une souffrance par une autre .

  • Pro
  • Smile (1)

Maliko
Maliko 04/11/2018 à 07h18

Bonjour à tous et merci aide12 pour votre intervention . J'ai ouvert cette discussion suite aux opérations de deux proches , ayant frôlé l'obésité moi-même et en ayant eut comme je dis le déclic, je me suis mise à manger moins et en réduisant le gras, mais sans vouloir me priver de rien et surtout ne pas me faire un plat différent que celui pour ma famille, résultat au bout d'un an, 20kg de perdus, sans aucunes carences ni fatigue, une énergie retrouvée qui m'a permise de refaire du sport et de pouvoir m'habiller différemment ; ce déclic , comment l'expliquer ? Comment est-il arrivé ? Je n'en ai aucune idée !! Vraiment ! Comme quoi le cerveau est vraiment complexe .
Tu ne m'as pas répondu julie93 pour la jeune fille dont tu nous as parlé .

  • Ambassadeur
  • Smile (3)

Cyro
Cyro 08/11/2018 à 13h59

Bonjour, je vous propose de consulter cette page :
Mincir avec l'hypnose

  • Pro
  • Smile (2)

Maliko
Maliko 09/11/2018 à 08h26

Bonjour à tous et merci CyRo pour votre intervention ; j'ai lu avec attention cette méthode qui est à coup sûr efficace pour les personnes réceptives à l'hypnose, mais qu'en est il pour les autres ? Que leurs restent-il comme solution si elles n'arrivent pas à maigrir seules ? Les personnes dont je vais vous parler, sont des proches, familiaux et amicaux , donc des personnes que je côtoie et pour lesquelles j'ai pu suivre leurs transformations, car il s'agit bien de transformation, que se soit physique et morale .
Hélène est une niéce que j'ai vu grandir, elle a toujours eu des rondeurs et une grande jovialité, jusqu'au jour ou elle a commencé des régimes en faisant le yoyo et ce pendant combien..en tout cas 20 ans ! 20 ans de régime avec une perte financière et surtout des dépressions à n'en plus finir ! Jusqu'au jour ou elle a décidé de passer par l'acte chirurgicale , la sleeve , qui consiste à se faire retirer un morceau de l'estomac. Tout c'est très bien passé, et elle a perdu tous ces kilos qui l'ennuyaient mais après un passage totalement euphorique, elle a continué à perdre plus de poids que nécessaire et perdre aussi de sa joie de vivre, ou est passée cette jeune femme lumineuse , agréable ? Aujourd'hui elle est très maigre et dit se sentir bien , je l'espère, mais cette opération l'a littéralement changé et nous, ses proches avec tout l'amour que nous avons pour elle,nous devons accepter cette nouvelle Hélène.Je suis émue ... je vous raconterais l'histoire de mon amie Gislaine, donc à bientôt.

  • Ambassadeur
  • Smile (1)

Oss
Oss 09/11/2018 à 09h24

Personnellement je reste très prudent lorsqu'il s'agit de faire intervenir un "tiers" pour un régime alimentaire. La télévision nous rebat les oreilles avec le matraquage systématique et quotidien de la publicité "comme j'aime" avec sa proposition alléchante et financière .

On ne prend pas assez en compte le passé génétique de la personne, on n'instruit pas suffisamment, voire pas du tout, le consommateur sur les règles alimentaires. Il n'y a qu'à constater les bénéfices que font les industriels de l'agroalimentaire avec les plats "tout prêt". Il n'y a qu'à voir la charge des produits sans gluten, fort chers au demeurant et qui présentent des matières dangereuses dans leur composition alors que les personnes allergiques au gluten ne représentent qu'une partie infime de la population ; l'autre partie de la population entrant dans le jeu d'un mode de consommation ourdit par les industriels...

Alors que les médecines parallèles proposent leurs bienfaits, cela reste pour moi un domaine douteux. Je serai tout à fait d'accord avec ces médecines lorsque l'on m'apportera des preuves constatées. Je suis pour une école qui apprendrait le "comment bien se nourrir". Certes, les diététiciens existent mais combien d'entre eux ont leurs propres idées ? Les régimes Watwatcher, les conseils de docteur Cohen et tous les autres, se contredisent à tel point que ce monde de conseilleurs (et qui ne sont nullement les payeurs), devient une véritable cacophonie !

Tant que les industriels et les producteurs adopteront des cultures intensives aux seules fins de leurs profits, tant que des "spécialites" se diront vouloir apporter leurs solutions face aux "gros" aux seules fins également de s'enrichir, se préfère me tenir sur mes gardes.

Je ne suis pas gros, je suis en bonne santé mais je sais parfaitement que je pourrais obtenir de l'embonpoint si je me laissais aller à la facilité des propositions alimentaires que l'on trouve sur les rayons et si j'adoptais une vie radicalement opposée à celle pour laquelle je vis. Je dois cette éducation d'une part à mon entourage et, d'autre part, à l'intérêt que je porte sur mon besoin de comprendre les choses. J'ai traversé il y a quelques années une période très difficile et j'aurais pu verser dans la déchéance . J'ai surmonté ce cap difficile grâce à ma famille, mes amis, ma volonté surtout et ma Croyance. L'on m'a proposé de consulter un psy, çe que j'ai toujours refusé de faire. Et je peux dire que je m'en suis sorti.

Je conçois parfaitement que chaque personne est unique et que des médecins, spécialisés pour certains, leur viennent en aide , mais, pour moi, cela doit rester dans l'exceptionnel.

Bien éduqué en la matière, bien informé, correctement rassurė sur ses valeurs, l'être humain est capable de surmonter ses épreuves, alimentaires, de poids, de mal être, etc... avec le pouvoir de son cerveau, de sa conscience et de son libre arbitre. Je pourrai en parler avec eux et je ne demanderai, en guise de rebribution, que de savoir qu'ils ou elles vont mieux.

Cyro, je ne peux me permettre de remettre en question votre savoir et votre notoriété si vous en possédez une, mais je me dis que l'on peut faire autrement si, un tant soit peu, on s'avait écouter son corps qui, lui, nous parle constamment. Comme je le dis souvent : çe n'est pas vous qui avez mal, c'est votre corps, écoutez le !

  • Ambassadeur
  • Smile (1)

Cyro
Cyro 09/11/2018 à 12h42

Maliko , je vous remercie pour vos questions et votre témoignage. Premièrement, sachez qu'au contraire de ce que l'on peut entendre dire, tout le monde est réceptif à l'hypnose. En fait, il suffit de posséder un cerveau pour que ça fonctionne et, en ce qui me concerne, je ne connais pas d'être humain qui n'en possède pas... ! Il est vrai, cependant, que certains personnes sont moins réceptives que d'autres, mais dans ce cas, c'est au praticien de s'adapter au patient.
Au sujet de ce qui est arrivé à votre nièce, je peux le comprendre. L'inconvénient de ce genre d'intervention, et là je rejoins Oss , c'est qu'elles sont "subies" par le corps. C'est pourquoi l'hypnothérapie est si efficace : elle prend en compte le côté psychologique. Le plus souvent en effet, les personnes qui souffrent de surpoids se retrouvent dans cette condition à cause d'un trouble psychologique, généralement inconscient, rarement conscient. L'hypnothérapie n'impose pas au corps un amincissement forcé, elle permet, au contraire, de modifier les "programmations" que l'inconscient a mis en place et qui sont causes de la prise de poids ou de l'empêchement d'en perdre. Et cela ne se fait qu'avec l'accord, mais surtout la volonté, du patient. Donc rien n'est "subi", tout est choisi et "décidé". C'est également ce qui permet à cette méthode d'être aussi efficace et durable : l'effet yo-yo devient impossible.

  • Pro
  • Smile

Maliko
Maliko 09/11/2018 à 17h37

Bonsoir, mon amie dont je vous ai parlé , Gislaine est allée voir un hypnothérapeute sur les conseils d'une magnétiseuse, oui elle a compris d'où venait son problème de poids et a travaillé dessus pendant longtemps et oui elle a perdu un peu de poids mais le coût était trop important et n'a pu continuer, voilà pourquoi, elle aussi a fait le choix radical de la sleeve et a perdu du poids très rapidement et elle a retrouvé une énergie et perdue les douleurs aux genoux ainsi qu'aux chevilles mais elle a aussi perdu le goût de manger car il faut savoir qu'au début, si on boit ne serait ce qu'un verre d'eau, l'estomac est plein, donc il faut intégrer une nouvelle façon de s'alimenter en faisant très attention afin de ne pas 'carencer' ; elle a perdu , elle aussi une certaine joie de vivre....

  • Ambassadeur
  • Smile (1)

Cyro
Cyro 09/11/2018 à 20h32

Bonsoir, Maliko . Je ne comprends pas pourquoi la thérapie de votre amie a duré si longtemps... En ce qui me concerne, le programme pour l'amincissement ne dure pas plus d'un mois. Bien sûr, je continue à suivre mes patients après cela, tant sur le point psychologique que pour suivre l'évolution de la perte de poids. Et ce suivi est totalement gratuit, peu importe le temps nécessaire avant que le patient n'ait atteint son poids santé.
Attention, je ne remets absolument pas en cause le professionnalisme des thérapeutes que votre amie a rencontrés. Je dis simplement que je ne comprends pas leur façon de travailler.

  • Pro
  • Smile

Maliko
Maliko 10/11/2018 à 07h11

Bonjour, mon amie avait besoin de plus de temps, malgré qu'elle voulait vite perdre du poids et le thérapeute a surement fait en fonction .

  • Ambassadeur
  • Smile

Cyro
Cyro 10/11/2018 à 12h48

Bonjour, Maliko .
D'accord, je comprends.

  • Pro
  • Smile (1)

Signaler un abus

Répondre

Envie de partager votre opinion ? Les Justacotins sont impatients de vous lire !


Répondre