pixel FB
Partageons nos bonnes adresses
Trouvez les meilleures adresses !

Les aliments, durs à cuire ? : discussion

Oss
Oss le 05/12/2017 à 12h27
Quels que soient les modes de cuisson des aliments, vous pouvez être certains que les vitamines seront détruites. En 120 secondes, les légumes perdent environ 80 % de leur vitamine B9. Prés de 40 % de la vitamine C est perdue lorsque vous préparez une purée de pommes de terre. Et c’est pire lorsque les aliments sont mal conservés ou cuits de façon prolongée.

Et que penser de ces plats préparés qui trônent sur les banques réfrigérées des supers marchés et différentes boutiques (boucherie,n charcuterie, plats à emporter) ? Un seul mot d’ordre : FUIR tous ces plats ! Les carottes râpées devraient être consommées dans les 3 MN qui suivent le râpage. Passé ce temps, elles n’ont plus aucune valeur nutritive ! La cuisson à l’eau détruit la plupart des vitamines qui « surnagent » dans l’eau de cuisson.

Pour ce qui concerne les viandes, il faut savoir que la vitamine B1 est détruite à 15 % au four, 28 % au micro ondes et 39 % à l’eau.

Imaginez nos malades en hôpital ou nos enfants à la cantine. La chaîne du froid qui se termine par un réchauffement des aliments, serait néfaste : une catastrophe. Les chercheurs anglais ont démontré qu’en hôpital et en maison de retraite, le scorbut atteignait de façon alarmante les patients : la vitamine C est totalement détruire à cause des plats préparés à l’avance et congelés puis réchauffés en four à micro ondes…

La conservation des aliments est également un autre problème. Par commodité, nous achetons bien souvent nos produits à l’avance et les stockons soit au réfrigérateur, soit au congélateur et, pour certains, nous les laissons à l’air ambiant (tomates par exemple). La tomate perd très rapidement entre 19 et 42 mg/100 g de vitamine C. Le poivron rouge (très riche en vitamine C 236 mg/100g) voit cette vitamine décroître à 75 mG/100mg trois semaines après sa cueillette. Je vous laisse faire le chemin de ce légume entre le producteur (étranger bien souvent) et votre assiette. La pomme Golden idem. Les épinards, en une seule journée, perdent près de 30 % de leur vitamine C et 35 % en une semaine à basse température. Quant aux jus de fruits que vous préparez à la centrifugeuse ou au presse fruit manuel, il faut les boire aussitôt, c’est un impératif. Imaginez les bouteilles de jus sur les rayons des supermarchés et ce qu’elles contiennent, fièrement alignées à la lumière constante et artificielle… Les légumes congelés ou déshydratés ont subi un blanchiment qui a détruit 95 % de la vitamine C, 60 % de la vitamine B1 et 40 % des vitamines B2, PP et B9. C’est donc un aliment « mort » qui rend énormément d’eau à la cuisson…

Je ne vous cite que ces exemples pour bien vous montrer que l’adage « Mangez 5 fruits et légumes par jour c’est bon pour la santé » et que le fait de se dire « je mange des fruits et légumes riches en vitamine C, j’ai ainsi ma dose ! » est complètement désuet voire sujet à caution. Et vous comprenez ainsi aisément ma discussion sur la Vitamine C !

L’idéal serait de faire ses courses au jour le jour en prenant son temps pour choisir ses légumes et fruits et directement chez le producteur ou le magasin Bio. De préparer ses repas de cuire avec légèreté ou de manger cru !

Dans une précédente discussion, nous avions parlé des huiles. Rappelons que nous devrions avoir dans notre placard, bien à l’abri de la lumière, deux huiles : l’une réservée à la cuisson, l’huile d’olive (sans Oméga-3) et une autre pour l’assaisonnement : huile de noix, huile de colza, Bio. Aucun intérêt pour les huiles de tournesol, de maïs, d’arachide, voire de pépin de raisin. A noter que l’huile de germe de Blé, très riche en vitamine F, est intéressante notamment à rajouter le matin dans son yaourt ou fromage (de brebis ou de chèvre), à raison d’une petite cuillère à café (à conserver au réfrigérateur). Cette vitamine est également connue sous le nom d’acides gras insaturés poly-essentiels, composé de l’oméga-3 et de l’oméga-6. Elle s’avère également être d’une aide efficiente pour l’hépatite et pour lutter contre la hausse de cholestérol. L’huile de Lin également, à petite dose, possède de larges pouvoirs pour notre santé. Ces deux huiles sont à consommer avec modération (une semaine sur deux par exemple ou tous les deux jours).

Pour la cuisson, outre l’huile d’olive, vous pouvez utiliser l’huile de colza HO (high Oleic) ou l’huile de colza HOLL (high Oleic, Low Linolenic) que vous trouverez en magasin Bio. L’huile de tournesol HO résiste bien aux hautes températures (Bio) mais sans la faire fumer.

(à suivre)
  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Dany80
Dany80 05/12/2017 à 21h59

Ca fait vraiment peur Oss.....! nous mangeons plein de choses qui n'ont plus aucune valeur nutritive....

  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Bettyoups
Bettyoups 06/12/2017 à 09h12

Merci OSS ... par contre pas évident de faire ses courses au jour le jour

  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Oss
Oss 06/12/2017 à 09h27

Merci à vous deux

Quand vous lirez la suite...

  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Oss
Oss 06/12/2017 à 17h22

Pour autant, doit-on manger cru ? Et quels sont les avantages du cuit et les inconvénients du cru ?

En premier lieu, il est très important de souligner et de redire qu’il est nécessaire d’avoir une denture en bonne santé et de mastiquer les aliments correctement. La salive à un pouvoir de pré-digestion des aliments que nous mangeons. Il faut qu’elle se mélange parfaitement à la bouchée et, pour ce faire, il convient de mastiquer chaque fois une bonne vingtaine de fois avant de l’avaler. Votre estomac vous en sera reconnaissant et la flore intestinale de vos intestins se portera à merveille.

Passons dans le détail les différents modes de préparation des aliments.

LE CRU :

Au-delà des simples salades de crudités et des salades de fruits dont nous connaissons parfaitement les avantages, il y a d’autres formes de préparations qui permettent de manger du cru. Ce sont :

- les gaspachos à base de tomates et d’oignons mais également courges, poivrons, ail… l’éventail est très large.
- les sorbets qui peuvent être réalisés à partir de fruits, d’herbes et d’aromates,
- les poissons, de préférence petits : sardines, anchois, harengs, maquereaux en tartare, gaspachos, sushis, surimis.
- la viande : tartare, gaspachos.

Mais attention, consommer des protéines animales crues peut poser des problèmes et un minimum de précautions est nécessaire : provenance, hygiène, fraîcheur, fréquences. Pour les végétaux, choisissez de préférence le Bio et encore mieux en circuit court et à l’agriculture raisonnée.

Le crudivorisme végétarien ou végétalien se répand dans notre société. De nombreuses recettes émergent ainsi que des établissements spécialisés. Toutefois ce type de régime favorise des carences en vitamines et minéraux. La vitamine D, par exemple, provient des protéines animales et très peu des champignons. Les adeptes de ce régime présentent une densité osseuse plus faible. La vitamine B12 n’existe que dans les protéines animales. Elle est essentielle au fonctionnement normal du cerveau. Un déficit en vitamine B12 entraîne une forme d'anémie dont l'une des caractéristiques est la présence de globules rouges fortement augmentés en taille (macrocytose). Au bout de 2 à 3 années de ce régime végétarien, elle vient à manquer d’où :

- fatigue, perte de muscles, risque de phlébite, embolies, risques vasculaires…

… et il est prouvé que l’espérance de vie chez les végétariens n’est pas meilleure…

Idem pour le zinc : infertilité, perte musculaire et osseuse, vulnérabilité aux infections. Bref, ce régime ne devrait pas être adopté par les femmes enceintes, les enfants et les ado en forte croissance

LE MIXE :
Les mixeurs et les blenders sont en vogue, permettent de réaliser des smoothies, des gaspachos, des soupes, des purées, des sauces. A noter qu’il est intéressant de conserver la pulpe des fruits pour la réalisation des smoothies car ces fibres ralentissent l’absorption des sucres. De ce fait, les blenders sont plus intéressants que les centrifugeuses.

Conseils : lorsque vous mixer des aliments vous devez au préalable les tremper quelques minutes. Le trempage puis le lavage à l’aide de quelques gouttes de vinaigre blanc et de bicarbonate de soude viendra à bout des polluants. Réservez une éponge dédiée uniquement au lavage des aliments.

Certains aliments que vous mixerez auront été au préalable germés et/ou fermentés et encore un impératif : les aliments mixés doivent être consommés im-mé-dia-te-ment ou, à défaut, les conserver au réfrigérateur au maximum 24 heures, ce que je ne recommande pas toutefois.

LE TREMPE :

Toutes les légumineuses, y compris les lentilles et les pois cassés, doivent subir un trempage de 12 h au moins puis de les rincer abondamment et correctement.

Des études montrent que les riz asiatiques sont très pollués en arsenic car l’eau dans laquelle ils sont cultivés en contient. Ainsi que les poulets provenant de ces pays car ils sont nourris au riz.

Consommez donc moins souvent de ce riz. Achetez-le Bio et consultez les emballages pour connaître la provenance. Les marques traditionnelles peuvent vous tromper sur la provenance, ils faut donc restez vigilants. De même, croyant bien faire pour votre santé, vous optez pour un riz complet. Erreur là encore car ce riz complet est le plus chargé en arsenic.

Donc, pour le riz :

- choisir sa provenance
- dans tous les cas le tremper durant 12 à 24 heures puis jeter l’eau, le rincer et le cuire dans des volumes d’eau plus importants que préconisé sur l’emballage.
- de ce fait, les appareils de cuisson du riz sont à proscrire.

De récentes recherches portant sur 5 400 produits consommés (sur 10 ans) par les moins de 3 ans ont montré :

- que ces enfants étaient exposés à neuf toxiques dont l’arsenic, le plomb, le nickel, l’acrylamide, des furanes, des dioxines, l’aluminium, le cobalt, le sélénium… La provenance ? Les petits pots et autres préparations contenant du riz.

Ces mêmes études ont établi qu’il existait un lien entre l’arsenic contenu dans lez riz blanc et brun et les atteintes immunitaires ainsi que le développement intellectuel chez les enfants en bas âge.

L’EFSA (Autorité Européenne de Sécurité des Aliments) précise que le riz contient dix fois plus d’arsenic que tous les autres aliments. Les personnes qui en consomment quotidiennement peuvent donc être exposés à des risque accrus de cancers de la vessie, du poumon et de la peau.

(à suivre)

  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Bettyoups
Bettyoups 06/12/2017 à 17h35

Vraiment un grand merci à toi, Oss !

  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Dany80
Dany80 07/12/2017 à 21h19

Oss merci pour toutes ces indications...que je vais lire, relire et rerelire.....!

  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Oss
Oss 08/12/2017 à 16h31

On peut aisément conjuguer le trempé et la germination :

La germination est une des solutions intéressantes dans l’alimentation. Pourquoi ? Un trempage et une germination permettent la digestibilité des protéines et des glucides. Prenons l’exemple de l’amande.

Les amandes renferment de nombreuses vertus et permettent notamment de prévenir les maladies cardiovasculaires. Découvrons les bienfaits de ce petit fruit pas comme les autres!

L’amande est particulièrement énergétique. Plus des trois quarts de son apport calorique sont apportés par ses lipides, qui sont essentiellement composés d’acides gras mono-insaturés. L’amande est très riche en fibres, dont une majorité de fibres insolubles, et en protéines (environ 22%).

Comme la plupart des oléagineux, les amandes ont un profil nutritionnel très intéressant. Elles sont des sources de vitamine E, de vitamines du groupe B (dont la B2 et la B3), mais aussi de minéraux et oligo-éléments : magnésium, calcium, fer, phosphore, cuivre, manganèse et zinc.
Les amandes fournissent environ 250mg de calcium pour 100g, soit davantage qu’un verre de lait !

Enfin, elles fournissent des phystostérols, des substances qui, par effet de compétition, contribuent à diminuer l’absorption du mauvais cholestérol (cholestérol LDL).

La richesse des amandes en vitamine E permet de protéger les cellules. La vitamine E, également appelée tocophérol, est un antioxydant qui permet de lutter contre le vieillissement causé par les radicaux libres. Les fibres des amandes permettent de réguler le transit intestinal et augmentent l’effet de satiété. Excellentes sources de magnésium , les amandes participent à la relaxation musculaire, à la transmission nerveuse et au bon fonctionnement du système immunitaire.

On recommande de consommer une dizaine d’amandes par jour, soit une poignée. La valeur nutritive des amandes dépend de leur mode d’élaboration. Souvent, les amandes grillées sont cuites dans de mauvaises graisses. L’idéal est de choisir des amandes fraîches ou séchées, non salées. Enfin, il est préférable de manger les amandes avec la peau, celle-ci étant la partie la plus riche en antioxydants et en fibres.

Or, consommer 30 g d’amandes sèches par jour avec sa peau engendre pour beaucoup de consommateurs, des troubles d’estomac et ballonnements. Il est donc fortement conseillé de les faire tremper toute une nuit dans un bol d’eau (minérale), de les rincer le lendemain matin et de les consommer ainsi. Elles ont eu tout le temps de se réhydrater durant la nuit.

Il en est de même pour les raisins secs. Surtout bien les laver puis les tremper toute une nuit et les consommer le lendemain. Vous verrez ainsi combien l’arôme de ces fruits s’est développé !

Que peut-on faire germer ?

Les graines de soja, le blé, l’orge, l’orge perlée, les lentilles, en général toutes les céréales peuvent être germées avec un impératif : qu’elles soient issues de l’agriculture biologique, bien lavées avant la germination. Dans certains magasins Bio, on peut trouver ces céréales germées. Mais vous pouvez également acquérir un germoir, en argile cuite, acheter des sachets de graines et de les germer chez vous, en respectant l’humidité et la température ambiantes, l’exposition à la lumière. Une fois germées, il est essentiel de les rincer. On les consomme généralement crues, accompagnant une salade, un plat, une soupe. N’oubliez pas, il ne faut jamais arroser vos plants avec l’eau du robinet !

La germination des céréales est intéressante pour les personnes ayant un transit intestinal déficient. Les céréales germées sont très riches en fibre.

LA VAPEUR

De toutes les cuissons, la vapeur reste de loin la panacée en la matière. L’impératif pour réaliser une cuisson convenable, est de se doter d’un appareil efficace. Afin de ne pas faire de la publicité sur un appareil et que je possède et d’aucun pourrait penser que j’y ai quelque intérêt, je ne vous dirai pas sa marque (à moins que la Direction m'y autorise...). Toutefois, les personnes intéressées pourront se faire connaître en m’envoyant un message et je donnerai les coordonnées du fabriquant.

Bannissez pour toujours la cocotte minute surtout si elle est en aluminium ! Bannissez également les appareils à vapeur qui comporte plusieurs étages et/ou un couvercle plat ainsi qu’un panier soit comportant de larges trous ou des petits. Pourquoi ?

La cuisson des aliments à la vapeur permet de minimiser la destruction des vitamines, ne brûle pas les aliments et ne produit pas de charbon, permet de ne pas dissoudre les minéraux dans l’eau de cuisson et de ne pas cuire avec des matières grasses. Elle permet également l’élimination des pesticides et autres composants ayant servi à la culture.

Une cocotte minute cuit à 100°. Adieu aux bienfaits des légumes pour la santé. Grâce à des trous calibrés et en nombre suffisants, la vapeur doit cuire à 90°, ce que fait l’appareil dont je vous parle.

Il ne doit pas y avoir plus d’un étage. En effet, les étages de certains cuits vapeur font retomber sur l’étage du dessous ce que la vapeur élimine.

L’inox est le matériaux de référence pour tous les ustensiles de cuisine, quels qu’il soient. Généralement, un appareil en inox est garanti à vie dès l’instant où l’on sait l’entretenir.

Le couvercle doit être bombé afin de permettre aux gouttelettes d’eau issues de la vapeur, de cheminer jusqu’aux parois de l’appareil, sans retomber sur les aliments.

Cet appareil vapeur peut recevoir en même temps une viande, des œufs et, suivant sa taille, des légumes. On peut parfaitement introduire en premier des aliments demandant un certain temps de cuisson, puis de rajouter au fur et à mesure, les autres légumes. La cuisson du poisson est une merveille et, un poulet, par exemple, pourra être cuit à la vapeur, ce qui permettra de le débarrasser de sa graisse qui retombera dans l’eau, et de poursuivre sa cuisson dans un plat, au four.

Enfin, dans la cuve qui contient l’eau qui chauffera, n’y mettez que de l’eau minérale car, l’eau du robinet, en chauffant, dégagera des vapeurs de chlore contenu dans l’eau du robinet. Et surtout, cet appareil ne sert que pour la cuisson à la vapeur, ne cuisez JAMAIS, autre chose dans la cuve.

Pour conclure sur la cuisson à la vapeur, c'est vraiment l'idéal pour entretenir sa santé. Rien ne vous empêche de faire de bons petits plats avec la vapeur. Au contraire ! Vos convives retrouverons le goût des aliments, les viandes seront tendres à souhait débarrassées de leur graisse néfaste ! Et, lorsque vous verrez la "g.... de l'eau de cuisson", vous vous direz : "et dire que, jusqu'à présent, c'était mon foie qui assurait l'élimination de toutes ces toxines !" Le pôvre !!!

(à suivre).

  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Bettyoups
Bettyoups 08/12/2017 à 18h21

J'ai presque tout juste !! En tout cas pour les amandes et la cuisson å la vapeur, vous vous rappelez , j'en ai un et depuis je ne me sert plus de la cocote-minute, j'ai retrouvė le bon goût des légumes et je fais aussi ma viande ainsi que mon poisson dedans et c'est bon !

  • Ambassadeur
  • Smile (2)

Oss
Oss 08/12/2017 à 18h47

Bravo Maliko !!!!
Tu as un appareil du genre de celui que j'ai décrit ?

  • Ambassadeur
  • Smile (3)

Bettyoups
Bettyoups 08/12/2017 à 21h57

Oui c'est ça ! Une marque que je ne connaissais pas avant qu'un ami m'en parle et m'en démontre les bienfaits

  • Ambassadeur
  • Smile (3)

Lutin64
Lutin64 09/12/2017 à 17h40

Merci Oss pour toute la peine et le travail que tu effectues afin de nous éclairer !

  • Ambassadeur
  • Smile (3)

Signaler un abus

Répondre

Envie de partager votre opinion ? Les Justacotins sont impatients de vous lire !


Répondre