pixel FB
Partageons nos bonnes adresses
Trouvez les meilleures adresses !

Santé : 5 plantes pour prendre soin de ses intestins

8
Partages

Le 10-05-2017 - Astuces et conseils

Le saviez-vous ? Nos intestins contiennent à eux tout seuls 80% des cellules immunitaires de notre organisme, et renfermeraient autant de cellules nerveuses que notre moelle épinière ! C’est qu’ils jouent un rôle vraiment important dans son bon fonctionnement. 


Plante de l'intestin


Sachons que nos intestins sont en corrélation directe avec nos émotions, et qu’ils souffrent tout particulièrement du stress - déclencheur bien connu de troubles digestifs de l’intestin. Et lorsque l’intestin est enflammé, il n’est plus capable d’ingérer les éléments nutritifs nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Colites spasmodiques ou ulcéreuses, syndrôme de l’intestin irritable, diarrhées, constipation, maladie de Crohn, etc. Des maladies très communes, et difficiles à guérir.


D’où l’importance de détoxifier notre organisme régulièrement, mais pas seulement. Pour entretenir des intestins sains et des fonctions digestives en bon état de marche, il est fondamental également d’observer une hygiène de vie saine, en mangeant équilibré et en essayant de limiter autant que possible le stress. Sans nous étendre sur le sujet de l’hygiène alimentaire qui est toutefois de haute importance, voici cinq plantes qui soulagent les troubles intestinaux.


Le psyllium (Plantago psyllium ou Plantago ovata)


Adoucissant et émollient, le psyllium est riche en protéines, vitamine F, et en mucilage (substance végétale qui gonfle en contact avec l’eau et qui augmente le volume du bol fécal en s'hydratant dans l'intestin), idéal contre la constipation. Ces mêmes substances permettent à l'organisme  d’absorber l’excès d’eau (responsable de diarrhées), tout en diminuant les spasmes intestinaux.


Le psyllium est une des plantes les plus efficaces pour soulager les maladies inflammatoires de l’intestin. Outre sa capacité à réguler les selles (autant pour les troubles de constipation que diarrhéiques), il agit comme pansement gastrique et protège les parois du côlon. D’autre part, le psyllium régule le taux de cholestérol et de glycémie, et prévient les maladies cardiovasculaires.


Plantes de l'intestin - Le psylluim


L’ashwagandha (Withania somnifera L.)


Appelé aussi ginseng indien, l’ashwagandha est riche en nombreux nutriments, notamment en fer, en lactones, en alcaloïdes, en stéroïdiens et en flavonoïdes. Racine sacrée, utilisée depuis plus de trois mille ans en médecine ayurvédique, l’ashwagandha fait partie intégrante de la pharmacopée traditionnelle indienne. Cette plante possède de très nombreux atouts, et notamment pour soulager les troubles digestifs de l’intestin dus au stress (ayant une grande capacité à apaiser les troubles nerveux) ; elle améliore également la qualité du sommeil. Anti-inflammatoire, elle joue un rôle de régulateur sur le système digestif en soulageant les troubles de l’intestin et les spasmes intestinaux.


Mais ce n’est pas tout, l’ashwagandha est aussi un tonique puissant qui permet de booster l’organisme. On l’emploie particulièrement en convalescence pour lui redonner vitalité et dynamisme. A noter que l’ashwagandha est adaptogène, ce qui signifie qu’elle s’adapte à chaque personne en stabilisant son organisme. 


Plantes de l'intestin - L’ashwagandha


L’aloès (Aloe ferox M. ou A. barbadensis M.)


Les aloès sont des plantes originaires des pays chauds comme l’Afrique, Madagascar et les Antilles. Leurs vertus sont reconnues depuis la Haute Antiquité. Le gel qui se trouve à l’intérieur des feuilles est couramment utilisé en dermatologie et en cosmétologie.


En interne, le gel d'aloès possède des vertus intéressantes, notamment pour améliorer le confort intestinal. Sa richesse en composés mucilagineux lui confère un effet antifongique et adoucissant qui équilibre la flore intestinale : il est anti-ulcéreux, calme les colites intestinales et les gastrites, et agit positivement sur le système immunitaire. A noter qu’il ne faut pas confondre le gel d’aloès et le suc d’aloès (ou latex) : le suc d’aloès est un puissant laxatif, mais il est préférable de ne pas utiliser en cas de troubles intestinaux non identifiés. Il est parfois prescrit par les médecins en cas de constipation.


Plantes de l'intestin - l'aloès


Le caroubier (Ceratonia siliqua L.)


Dans le caroubier, on utilise les graines, préalablement débarrassées de leurs gousses. Elles servent à fabriquer une gomme chargée entre autres de mucilage, substance végétale décrite plus haut, comme le psyllium. On la trouve parfois sous le nom de “gomme de caroube” ou “farine de graines de caroube”. Anti-diarrhéique (absorbant), mais également laxatif doux, le caroubier est un très bon régulateur des fonctions intestinales. De plus, il aide les fonctions digestives à assimiler certains des éléments nutritifs, qui ne le sont plus en présence de troubles intestinaux. Enfin, il a des effets bénéfiques contre les brûlures d’estomac, les vomissements, les irritations du côlon.


D’autre part, le caroubier aide à réguler le taux de cholestérol et de glycémie dans le sang.


Plante de l'intestin - le caroubier


La camomille ou matricaire (Matricaria recutita)


Qui ne connaît pas la camomille, cette petite fleur blanche si populaire, utilisée en infusion dans toutes les parties du globe pour ses vertus calmantes, anti-inflammatoires, et antispasmodiques ? La camomille, appelée aussi matricaire, est très efficace pour soulager le syndrome de l'intestin irritable, les spasmes colitiques, et la constipation. Toutefois moins efficace en cas de diarrhée, elle reste intéressante également pour son pouvoir apaisant du système nerveux, fortement lié aux troubles de l’intestin.


A noter qu’il est préférable d’acheter la camomille en herboristerie ou en pharmacie, car les infusions du commerce ne sont pas suffisamment concentrées pour être efficaces.


Plante de l'intestin - la camomille

Mababe

Auteur : Mababe

Voir les autres articles de Mababe

Profil Mababe
Commenter cet article

Cet article vous intéresse ? Partagez votre opinion !


Commenter cet article
8
Partages
8
Partages