pixel FB
Partageons nos bonnes adresses
Trouvez les meilleures adresses !

Le gingembre, la racine fétiche millénaire

3
Partages

Le 26-07-2017 - Astuces et conseils

Depuis l’an mille avant notre ère, des écritures indiennes prônaient cette plante pour soigner l'asthme, les troubles intestinaux, ou encore les hémorroïdes. La racine de gingembre, ou rhizome comme disent les spécialistes : on lui attribue toute une myriade de bienfaits pour la santé et le bien-être, non seulement pour la digestion, mais aussi comme stimulant général pour l’organisme. Sans effets secondaires ou presque, mis à part le goût fortement piquant et épicé, on le consomme depuis la nuit des temps aux quatre coins de la planète. Il faut toutefois le consommer avec prudence dans certains cas. Zoom sur les vertus médicinales du gingembre et ses précautions d’emploi.


Gingembre et santé


Le gingembre, un puissant antioxydant


De par ses nombreux composants antioxydants - une bonne quarantaine - le gingembre protège l’organisme, et l’aide à faire face aux effets causés par les radicaux libres, il prévient le vieillissement des cellules.


Le gingembre, un brûle-graisses champion de la détox


Consommer du gingembre procure une sensation de satiété, il est idéal pour accompagner un régime alimentaire, il favorise la perte graisseuse abdominale, idéal pour  avoir un ventre plat. De plus, le gingembre est un excellent détoxifiant pour éliminer les toxines de l’organisme.


Le gingembre, un puissant anti-nausées


Oui, le gingembre est réputé pour ses vertus antiémétiques : il permet  de calmer les nausées et les vomissements. Il est idéal contre le mal des transports, en voiture ou en bateau. Certains médecins le préconisent aussi après une chirurgie. Concernant les nausées de femmes enceintes, il est préférable de demander l’avis d’un médecin car il aurait la potentialité de provoquer des fausses couches. 


Le gingembre, répare la flore intestinale et aide à la digestion 


Bien connu également, l’action eupeptique du gingembre. On l’emploie pour soulager les ballonnements, les flatulences ; en règle générale l’inconfort digestif. Après un gastro-entérite, il a la capacité de rééquilibrer la flore intestinale.


Le gingembre antiviral et antibactérien


Idéal en cas de virus (grippe, gastro, etc.), il aide à éradiquer les bactéries de l’organisme.


Le gingembre, l’anti-inflammatoire de choc


Oui : des études auraient démontré entre autres, que le gingembre réduirait les inflammations du côlon et de la prostate, et réduirait certaines cellules cancéreuses.


Le gingembre pour faire baisser la fièvre


C’est prouvé, le gingembre est aussi fébrifuge : il a la capacité de faire baisser la fièvre en cas d’affection virale ou bactérienne.


Le gingembre, champion de l’anti-douleurs 


Le gingembre est un puissant antalgique, il apaise les douleurs musculaires, d’arthrite et rhumatismales, et également les maux de tête.


Le gingembre, un anti-toux extraordinaire


En tisane chaude, le gingembre est idéal pour soulager les angines, les maux de gorge et les troubles respiratoires.


Le gingembre, la racine aphrodisiaque 


C’est une de ses propriétés les plus réputées, et c’est vrai ! Le gingembre est un stimulant général pour l’organisme, excellent pour booster le métabolisme.


Le gingembre, un neurostimulant boosteur de motivation


Nous le disions plus haut, le gingembre est un stimulant général, et il agit aussi sur la sphère neurologique. Il apporte une aide précieuse aux personnes qui manquent de motivation.


Tisane de gingembre


Comment consommer le gingembre ?


Tout simplement ! Pour les plus courageux amateurs de sensations fortes, on peut mâcher un bout de racine crue et pelée. Plus doux, et plus facile à ingérer, on l’emploie facilement en cuisine directement dans les plats, frais ou confit dans une tisane. On en trouve également sous forme de gélule ou capsule, en poudre, ou sous forme de sirop. 


Gingembre et alimentation


Précautions d’emploi


Malgré les nombreux bienfaits mis en évidence, il semblerait qu'il faille éviter la prise de gingembre pendant la grossesse et l’allaitement. Attention également aux potentielles affections des muqueuses buccales dûes à son acidité. Prudence pour les personnes prenant un traitement anticoagulant, la prise de gingembre peut interférer sur son efficacité. De plus, le gingembre est interdit pour les personnes cardiaques.

Mababe

Auteur : Mababe

Voir les autres articles de Mababe

Profil Mababe
Commenter cet article

Cet article vous intéresse ? Partagez votre opinion !


Commenter cet article
3
Partages
3
Partages